Accueil National Les assurances du wali et du DE

BOUIRA - Intégration des fonctionnaires du pré-emploi

Les assurances du wali et du DE

299

Au cours de cette réunion, des explications ont été fournies par le DE sur l’opération d’intégration des fonctionnaires, entamée en novembre dernier. Suite à leur action de protestation menée, mardi dernier, devant les sièges de la Direction de l’éducation et de la wilaya, le wali de Bouira, Abdeslam Lakhal Ayat, a reçu, à la fin de la semaine dernière, une délégation des représentants des fonctionnaires du pré-emploi, exerçant dans le secteur de l’éducation. En effet et selon Faouzi Salmi, coordinateur de wilaya du Comité des fonctionnaires du pré-emploi, une réunion s’est tenue au siège de la wilaya, entre des représentants de ces fonctionnaires, le wali et les directeurs de l’Éducation, de la Fonctionne publique et de l’Emploi.

Au cours de cette réunion, des explications ont été fournies par le DE sur l’opération d’intégration des fonctionnaires, entamée en novembre dernier. Toujours d’après notre source, une commission technique chargée du suivi du dossier a déjà été installée, au niveau de la wilaya. Concernant les fonctionnaires du secteur de l’éducation, cette même commission a recensé 3 167 dossiers, fournis par les fonctionnaires. 2800 dossiers ont été étudiés et validés par les services de la Direction de l’éducation, en attendant la finalisation du reste, en collaboration avec la Direction de l’emploi. Ces dossiers ont été répartis selon les qualifications des fonctionnaires. 26 sont des ingénieurs d’État, 1 000 disposent de diplômes universitaires et 1 000 ne sont pas diplômés.

Après le traitement des dossiers, ces fonctionnaires seront installés dans des postes pour lesquels ils remplissent les conditions nécessaires, a-t-on appris. «Comme première étape, ces fonctionnaires seront intégrés dans 100 postes budgétaires vacants de l’année 2019, après avoir été choisis selon les critères de sélection des concours de la Fonction publique (ancienneté des diplômes, expérience dans le poste, âge, situation familiale…), en attendant l’ouverture de nouveaux postes dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2020. Les fonctionnaires qui s’estiment lésés peuvent introduire des recours à trois niveaux et leurs dossiers seront réétudiés. L’opération d’intégration se poursuivra en fonction des postes budgétaires disponibles, et ce jusqu’à l’intégration de l’ensemble des 3 167 fonctionnaires», a expliqué Faouzi Salmi, qui a ajouté que le directeur de l’éducation a pris, lors de cette réunion, des engagements fermes pour garantir la transparence dans la gestion de ce dossier.
Oussama Khitouche