Accueil A la une Les bureaux de poste pris d’assaut

BOUIRA - GAB non opérationnels, files d’attente et manque de liquidités

Les bureaux de poste pris d’assaut

424

Les bureaux de poste de la wilaya de Bouira sont pris d’assaut depuis le début de la semaine.

Quotidiennement, des milliers de détenteurs de comptes postaux se ruent vers les bureaux de poste, afin d’effectuer des opérations de retrait d’argent.

A noter qu’à la veille de l’Aïd El-Adha, la majorité des fonctionnaires et des travailleurs ont reçu leurs paies à l’avance, afin de pouvoir se préparer pour cette fête. Cependant, cette grande affluence a provoqué des dysfonctionnements importants, au niveau des bureaux de poste. En effet, durant la journée d’hier, par exemple, les Guichets automatiques des billets (GAB) implantés au chef-lieu de la wilaya étaient dans leur majorité à l’arrêt, faute de liquidités.

Les usagers n’avaient pas d’autre choix que de faire la queue à l’intérieur des bureaux de poste. Pire encore, certains bureaux de poste étaient à court de liquidités, comme c’est le cas de celui de la cité 140 Logements de Bouira. D’ailleurs, les usagers n’ont pas caché leur mécontentement face à cette situation : «Je suis venu de bonne heure d’Aïn-Bessem dans l’espoir de retirer de l’argent pour acheter le mouton de l’Aïd. Malheureusement, je n’ai pas pu le faire au niveau des distributeurs de billets qui, dans leur majorité, étaient à l’arrêt, comme ceux de Draâ El-Bordj, Farachati et de la cité 140 Logements. J’ai été donc obligé de faire la queue à l’intérieur d’un bureau de poste et il m’a fallu plus de trois heures d’attente pour retirer mon argent. C’est un véritable calvaire !», se désole un citoyen rencontré, hier, au niveau du bureau de poste de Draâ El-Bordj.

Ainsi, malgré les assurances de la Direction générale de la poste, la situation ne s’est guère améliorée à Bouira où, chaque jour, des files d’attente se forment devant les bureaux de poste avant 8h. A noter que les premiers à subir la pression qui sévit dans les bureaux de poste sont les retraités et les femmes. En effet, ces derniers ne peuvent supporter les longues files d’attente et les bousculades engendrées par cette situation. Les citoyens, dépités, interpellent les responsables d’Algérie Poste pour remédier rapidement au problème d’approvisionnement en liquidités des bureaux de poste et des distributeurs, qui peuvent réduire sensiblement la pression sur les guichets ordinaires.
Oussama K.