Accueil National Les rues désertes !

ALGER - La capitale à l’heure de l’isolement

Les rues désertes !

871

Suite à l’augmentation des cas confirmés de contamination au coronavirus (Covid-19), en Algérie, les Algérois commencent à adhérer massivement aux mesures préventives mises en place par le gouvernement. Avant-hier, les principales rues d’AlgerCentre étaient quasiment vides. Une image qu’on n’a pas vue depuis le 21 février 2019, la veille du début du mouvement populaire et des marches dans le pays. Les appels à la suspension des manifestations hebdomadaires ont été massivement suivis. En effet, la journée d’avant-hier n’était pas seulement le premier vendredi sans Hirak, mais c’était aussi le premier vendredi sans prière, suite à la fermeture des mosquées. Les boutiques, les cafétérias et des restaurants ont également baissé rideau, suite aux instructions des autorités qui ont appelé les citoyens à rester chez eux et à suspendre certaines activités commerciales.

Mais certaines épiceries et magasins de fruits et légumes ont continué d’assurer leur service, en cette période de confinement, afin de permettre aux citoyens de faire leurs courses. «Je travaille toujours mais j’ai pris toutes les mesures nécessaires pour me protéger et protéger mes clients. Je sers en mettant des gants et je désinfecte au fur et à mesure la monnaie avec de l’eau de javel», a expliqué un commerçant, en alimentation générale. Sur les réseaux sociaux, les gens ont salué les mesures préventives mises en place par le gouvernement, notamment la suspension des transports en commun, la fermeture des salles des fêtes et des cafés pour freiner la propagation de cette pandémie. «On ne doit pas prendre cette pandémie à la légère. Ça ne coute rien de respecter le confinement et de rester chez soi pour éviter la propagation de ce virus», a écrit une internaute.

Et une autre d’ajouter : «On doit penser aux personnes âgées et à celles qui souffrent de maladies chroniques. Il ne faut pas être égoïste.» D’autre part, l’opération de désinfection s’est poursuivie, encore hier, à Alger, assurée par l’Établissement de l’hygiène urbaine et de la protection de l’environnement (HUPE). Des agents dudit établissement ont sillonné les ruelles d’Alger-Centre pour nettoyer et désinfecter les surfaces et les espaces publics. A retenir que cette opération de nettoiement et de désinfection de large envergure concerne 57 communes. Selon le directeur général de l’HUPE, tous les moyens matériels et humains ont été déployés pour la mener à bien.

En effet, l’établissement a mobilisé pour cette opération, qui s’étend jusqu’au 30 avril prochain, plusieurs brigades spécialisées dans la lutte contre les canaux de transmission des maladies. Elles ont vaporisé des pesticides et des produits désinfectants dans les espaces publics, à l’instar des mosquées, des marchés, des stations de transport public, des réseaux d’assainissement et des centres de santé, outre les parties communes des immeubles.
Samira Saïdj