Accueil A la une Les transporteurs de Tazmalt protestent

Agression à la station d’Allaghane

Les transporteurs de Tazmalt protestent

297

Les transporteurs de voyageurs travaillant les lignes desservant Tazmalt aux deux grandes villes Akbou et Béjaïa sont, depuis hier matin, en grève générale.

Par leur action, ces derniers entendent dénoncer l’agression dont a été victime le chef de station installé récemment au carrefour d’Allghane pour rétablir le circuit horaire des bus, a-t-on appris de Kamel Ichaalalène, coordinateur syndical affilié à l’UGCAA (Union générale des Commerçants et Artisans algériens).

Par conséquent, quarante bus assurant la ligne Tazmalt à Akbou et trente autres qui desservent Tazmalt à Béjaïa sont à l’arrêt depuis hier. Des centaines de voyageurs, en majorité des étudiants, n’ont, par conséquent, pas pu rejoindre leur destination en ce début de semaine. «Je suis stupéfaite de cette grève.

On ne me l’a jamais annoncée. Et là, je suis perdue», regrette une jeune étudiante de l’université Abderrahmane Mira qui a du mal à trouver un moyen de transport pour rallier Béjaïa ville. En outre, «l’anarchie» qui règne sur les arrêts facultatifs inter wilayas pose aussi «d’énormes problèmes» pour les transporteurs «locaux».

Il s’agit de ce fait «d’une guerre entre les arrêts inter wilayas et les arrêts communaux !». Les contestataires appellent la tutelle à «mettre de l’ordre dans ces arrêts» qui deviennent de plus en plus un casse-tête. «Le chef de station a été agressé à deux reprises par des transporteurs travaillant sur des lignes inter wilayas», fulmine encore Kamel Ichaalalène.

Cette grève sera illimitée jusqu’à ce que la tutelle intervienne pour réglementer ces arrêts», menace le syndicaliste, qui ajoutera que «les services concernés ont été alertés à maintes reprises mais sans suite». L’absence de la gendarmerie notamment au niveau d’Allaghane, une localité de la commune de Tazmalt, est fortement décriée.

Par ailleurs, les transporteurs grévistes demandent, selon notre interlocuteur, le chevauchement de la ligne «de la discorde» inter wilaya Mechedallah-Akbou. «Il existe neuf lignes qui assurent cette destination. Trois d’entre elles ont été réintroduites dans le nouveau plan du programme horaire Akbou-Tazmalt», expliquera Ichaâlalène. Pour les autres, elles devraient être, selon lui «chevauchées ou associées» à leur tour dans d’autres destinations pour en finir avec ce «désordre» qui perdure.

Menad Chalal.