Accueil National «Les travaux avancent bien»

BÉJAÏA - Réhabilitation du gazoduc de 20 pouces

«Les travaux avancent bien»

49

Repris le 2 mars dernier, les travaux de réhabilitation du gazoduc de 20 pouces, devant relier Béni Mansour à Béjaïa sur un linéaire de 96 kilomètres, «avancent d’une manière satisfaisante», indique la cellule de communication de la wilaya.

Toutes les tranchées ont été ouvertes au niveau des sites Aftis, Souk Oufella, Mezgoug et Laazla dans la commune de Tibane, ainsi que le site Belakche. «Toutes les tranchées ont été ouvertes à 100%, en attendant l’opération de pose des conduites qui est déjà en phase d’achèvement au niveau du site Aftis.

Les travaux avancent d’une manière satisfaisante», a affirmé notre source, tout en soulignant que plusieurs visites ont été effectuées, ces derniers jours, par le wali de Béjaïa, Ahmed Maabed, au niveau de ces chantiers, ce qui a permis d’accélérer la cadence des travaux. Pour rappel, l’entreprise Cosider, chargée de réaliser ces travaux de réhabilitation du gazoduc de 20 pouces, a procédé, dernièrement, au renforcement de son chantier par sept pelleteuses ainsi que deux bulldozers, sur instruction du chef de l’exécutif de la wilaya.

Relancé deux semaines après la visite, le 14 février dernier, du ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni, dans la région, ce projet qui permettra d’augmenter le débit de distribution, de 35 actuellement, à 70 bars pour répondre à la demande croissante en matière de raccordement des foyers en gaz naturel, est considéré comme une urgence. «Il y a urgence de réaliser ce gazoduc car la continuité et la qualité de service dépend de la concrétisation de ce projet», avait insisté le ministre Guitouni.

Celui-ci avait également appelé, lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Béjaïa, à la levée de toutes les oppositions citoyennes sur le passage de cette canalisation de 20 pouces. Justement, la reprise des travaux de ce chantier a été rendue possible suite à la levée, à l’amiable, de pas moins de 274 oppositions, au terme des négociations initiées par le wali de Béjaïa avec les propriétaires terriens.

B. S.