Accueil A la une Les travaux lancés !

BÉJAÏA - Raccordement de six communes au barrage Tichy Haf

Les travaux lancés !

590

Le coup d’envoi des travaux de raccordement de six communes de la vallée de la Soummam à l’eau potable à partir du barrage hydraulique Tichy Haf a été donné, lundi dernier. C’était au niveau de la région d’Aït Rezine, lors de la visite de travail effectuée par le directeur général de l’Algérienne des Eaux (ADE), Amirouchue Smaïl, dans la wilaya de Béjaïa. Inscrit dans le cadre d’un programme sectoriel pour lequel le ministère des Ressources en Eau a mobilisé 9 milliards de dinars, ce projet permettra, une fois réceptionné, à une population de 85 000 âmes, répartie sur les communes de Tazmalt, Aït Melikèche, Boudjellil, Aït R’zine, Ighram et Ighil Ali, sises au sud de la wilaya, d’être alimentées en eau potable d’une manière régulière.

Les travaux de ce projet concernent, en plus de la réalisation d’une canalisation sur une distance de 260 km qui traversera les six communes bénéficiaires, la construction de plusieurs réservoirs de stockage d’eau. En outre, une station de traitement d’eau d’une capacité de production de 400 litres/seconde extensible à 600 l/s est prévue dans le cadre de cette opération. Dotée d’une station de traitement de 120 000 m3/j, la production d’eau potable du barrage Tichy Haf avoisine, actuellement, les 100 000 m3/j. La capacité globale de stockage de cet ouvrage hydraulique est de 81 millions m3.

À noter que pas moins de 24 communes de la wilaya de Béjaïa, soit un total de 479 villages et 332 000 habitants, sont alimentées actuellement à partir du barrage Tichy Haf. Mise en exploitation en 2006, cette structure hydrique, située entre les communes de Bouhamza (rive droite) et Tamokra (rive gauche), est la plus importante ressource d’eau superficielle que compte la wilaya de Béjaïa. Dans un autre chapitre, le DG de l’ADE a affirmé que l’opération de transfert de la gestion de l’eau des communes vers l’Algérienne des Eaux suit son chemin dans la wilaya de Béjaïa, avec comme objectif la finalisation du projet d’ici le début 2020.

Pour le moment, pas moins de 33 communes sur les 52 que compte la wilaya sont gérées par l’ADE de Béjaïa en ce qui concerne le réseau AEP. En 2018, les services de l’ADE de Béjaïa ont reçu dans le cadre de cette opération pas moins de 8 500 conteurs d’eau, dont 3 000 sont destinés à la commune d’Amalou. Le transfert de la gestion de l’eau de cette commune vers l’ADE est en cours de réalisation. Onze municipalités, sises sur le couloir de la vallée de la Soummam et donc alimentées depuis le barrage Tichy Haf, verront leur gestion d’AEP transférée vers l’ADE dans les semaines qui viennent.

«La professionnalisation du service public en matière de gestion des ressources hydriques» est l’un des objectifs recherché à travers le transfert de la gestion de l’eau des collectivités locales vers l’ADE. Il est utile de souligner, à juste titre, que la plupart des communes de la wilaya de Béjaïa, dont la gestion de l’eau est non encore transférée à l’ADE, souffrent de problèmes récurrents des pénuries d’eau.

B. S.