Accueil National L’université de Béjaïa première au niveau national

Classement “Times Higher Education (THE)“ pour 2019

L’université de Béjaïa première au niveau national

159

Dans le dernier classement global, effectué par « Times Higher Education (THE) », l’université de Béjaïa est classée en pôle position sur les 107 établissements d’enseignement supérieurs nationaux. «Le 19 novembre 2019, un nouveau classement par discipline est publié par THE et notre université maintient sa place dans le top 500 du classement mondial dans la discipline « Engineering and Technology ».

À cela s’ajoute une nouvelle performance de notre université en se positionnant dans la discipline « Physical Sciences » entre la 600e et la 800e place à l’échelle mondiale», indique Mme Belouad Zahra, chef de service de communication et des manifestations scientifiques. La même responsable souligne : «Ces performances et ces résultats sont le fruit d’une mobilisation rationnelle des moyens mis à sa disposition par le ministère, mais aussi d’un remarquable travail qui se fait au quotidien au niveau des structures de recherche et de formation à l’université de Béjaïa.

La mise en valeur et le maintien de ce rayonnement est assuré et véhiculé par le vice-rectorat en charge de la post-graduation et de la recherche scientifique, dirigé par le Pr Bouda Ahmed, qui veille scrupuleusement et sans relâche au respect des critères d’excellence dans la publication scientifique et à la promotion des résultats et de la valorisation de la recherche scientifique de l’université.» La production scientifique au sein de l’université de Béjaïa, selon elle, a enregistré une croissance exponentielle. «Le nombre de publications répertoriées dans la base de données « SCOPUS » est passé de 122 en 2010 à 495 en 2017 et nous projetons d’atteindre les 600 publications à la fin 2019.

Quant au nombre de publications répertoriées dans la base de donnée « Web of Sciences », il était à moins d’une centaine dans les années 2010 pour atteindre en 2017 le chiffre record de 330. La même tendance est enregistrée aussi dans les projets de recherche, qui ont connu une forte progression passant de 47 en 2013 à 185 projets en activité durant l’année 2019», a précisé la même source, relevant que le taux d’intégration des doctorants dans les laboratoires de recherche a atteint les 68% en 2019.

Le principal critère du classement THE, rappelle-t-on, est la production scientifique de haut niveau. «À des degrés plus ou moins marquant, l’enseignement, la recherche, le transfert de connaissance et la visibilité à l’international se combinent pour l’établissement du classement THE. Retenons que l’organisme Time Higher Education fournit depuis 2004 des données sur la performance des universités et institutions, ainsi que leur classement mondial.

Pour l’année 2020, seuls 1 400 institutions sur 30 000, réparties sur 92 pays, ont été admises au classement sur la base de treize indicateurs de performances», lit-on dans le communiqué diffusé, hier, par le service de communication et des manifestations scientifiques de l’université de Béjaïa.

F. A. B.