Accueil National Manifestation sur l’autoroute Est-Ouest

El-Esnam

Manifestation sur l’autoroute Est-Ouest

90

Après avoir protesté avant-hier dimanche devant le siège de la wilaya de Bouira, les habitants du village Tiâassassine, sur les hauteurs de la municipalité d’El Esnam, sont revenus à la charge hier, en bloquant l’autoroute Est-Ouest, à hauteur de leur commune. Cette action de protestation a eu lieu vers 10h et s’est poursuivie pendant près de deux heures.

Des centaines d’automobilistes étaient bloqués durant toute la matinée sur cette route, qui n’a été libérée que vers midi. Pour rappel, les habitants de ce village réclament la réparation de la conduite qui alimente leur village en eau potable à partir de la source de Tinzar, dans le massif du Djurdjura. Selon les villageois, ça fait plus de 10 jours que l’eau n’a pas coulé de leurs robinets, en raison de cette panne qui n’a toujours pas été pris en charge.

Toujours selon les plaignants, les services de l’APC d’El-Esnam se sont déplacés sur les lieux de cette avarie pour réparer la conduite et rétablir l’alimentation, mais les ouvriers municipaux se sont heurtés à une opposition formulée par le propriétaire du terrain, traversé par cette conduite, et qui se trouve près du village de Slim, dans la commune de Haïzer. «Le maire de Haïzer s’est lui-même déplacé sur les lieux et a bloqué les travaux de réparation de cette conduite», regrettent les villageois de Tiâassassine. Ces dernier s menacent de fermer les vannes du barrage de Tilesdit, qui alimente la majorité des communes de Bouira en eau potable.

A signaler que la réunion qui les a regroupés avec le secrétaire général de la wilaya qui assure l’intérim du wali ne semble avoir abouti à aucune solution. Il est aussi utile de rappeler que ce sont aussi les citoyens du village de Slim, dans la commune de Haïzer, qui ont bloqué le projet de raccordement du village de Tiâassassine au réseau de gaz naturel. Ces villageois ont justifié leur action par le blocage du projet de raccordement de leur village à l’eau potable depuis la source de Tinzar, par leurs voisins de la commune d’El-Esnam. Pour les plus avisés, les autorités de la wilaya doivent se pencher rapidement sur ce conflit entre deux villages voisins, qui risque de s’aggraver, et trouver des solutions qui conviendraient aux deux parties.
Oussama Khitouche