Accueil National Nouvelles turbulences

RND

Nouvelles turbulences

86

L’ex-porte-parole du RND, Seddik Chihab, ne désespère pas d’évincer le secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia. Et pour ce faire, il a rassemblé, hier, ses adeptes devant le siège national à Ben Aknoun (Alger) pour demander la démission de son mentor. Les protestataires ont observé un sit-in devant la direction du parti, harangués par le désormais ex-coordinateur de la wilaya d’Alger, criant des slogans hostilles à Ouyahia. L’autre adversaire d’Ahmed Ouyahia, Belkacem Mellah en l’occurrence, qui mène aussi depuis plusieurs mois déjà des tentatives de coups de force pour destituer le SG, était présent au milieu de la foule des réfractaires.

«J’appelle le frère Ahmed Ouyahia à démissionner et à convoquer un congrès extraordinaire d’union auquel tous les militants du RND seront présents». Mellah promet, par ailleurs, de revenir à la charge tant que le secrétaire général du parti n’a pas quitté son poste, en affirmant que le rassemblement d’hier «n’est que le début», de ce mouvement visant à évincer Ouyahia.

Dans sa réaction, la direction du RND s’est contentée d’un communiqué dans lequel elle précise que «le dénommé Seddik Chihab, ex-secrétaire de la wilaya d’Alger, exclu du parti, a harangué devant le siège national du parti, un groupe d’une cinquantaine de personnes qu’il a loué, sachant qu’ils sont étrangers au parti». Le rassemblement national démocratique, poursuit le communiqué, «dénonce ce comportement sauvage, en confirmant, encore une fois, la justesse de la décision prise à l’encontre de cet ex-secrétaire du parti pour la wilaya d’Alger».

M. A. T.