Accueil National Nuit de terreur à Draâ Ben Khedda

Tizi-Ouzou

Nuit de terreur à Draâ Ben Khedda

1143

N’eut été l’intervention de la police, le pire se serait produit dans la ville de Draâ Ben Khedda. En effet, dans la nuit de mardi à mercredi, une simple bagarre entre deux personnes a vite dégénéré et a été suivie d’une rixe généralisée entre plusieurs individus, venus en «guise de renfort» aux deux protagonistes. C’est alors le début d’une nuit de terreur, une scène digne des films d’Hollywood.

Les habitants des cités situées aux alentours de la résidence AADL, à la sortie sud-ouest de la ville de Draâ Ben Khedda (vers le lieu-dit «La casse»), ont été brutalement arrachés à leur sommeil. En un clin d’œil, les balcons de tous les immeubles situés aux alentours du lieu où se déroulait la scène sont devenus de véritables «loges» pour suivre en direct ce «film» d’une rare violence.

Tout a commencé aux environs de 23h quand une première bagarre violente a éclaté entre deux individus près de la cité DNC. Ces derniers ont échangé des coups violents. Malgré l’intervention prompte de nombreux citoyens, qui voulaient mettre un terme à cette bagarre, les deux protagonistes n’ont daigné arrêter leur rixe qu’après plusieurs minutes.

Tout le monde pensait que cette affaire était classée quand l’un des deux adversaires s’est résolu à quitter les lieux. Mais une heure plus tard, des dizaines de citoyens, sollicités par l’un d’eux, sont venus lui prêter main forte. L’un des deux individus, au moment de l’arrivée du renfort, était attablé à un restaurant et loin de deviner ce qui allait lui arriver. Une grande bataille rangée a alors éclaté entre les deux parties.

L’une d’entre était munie d’armes blanches et de barres de fer. Des scènes ahurissantes ont alors été vécues entre minuit et 01h. Les citoyens, qui suivaient la scène par centaines à partir des balcons ou en direct, ne comprenaient pas ce qui se passait. Il faut savoir que plusieurs personnes ont été blessées dans cette rixe. Fort heureusement que l’arrivée du fourgon et du véhicule de la police a mis un terme à cette furie qui aurait pu occasionner des morts, car les bagarreurs étaient décidés à prendre leur revanche.

Plusieurs individus ont été alors embarqués par la police. Notons que ce n’est pas la première fois que des bagarres éclatent, surtout en soirée, dans cette zone de la ville de Draâ Ben Khedda. A maintes reprises, les résidents de cette ville sont réveillés, au beau milieu de la nuit, par les cris des jeunes qui se chamaillent violemment. Il y a quelques semaines, une scène presque similaire s’est produite au même endroit.

L’insécurité, pendant la nuit, est une réalité incontestable dans la ville de Drâa en Khedda d’où la nécessité de renforcer le dispositif sécuritaire afin de parer au pire. Ce qui s’est passé dans la nuit de mardi à mercredi devrait, en tout cas, servir de leçon.
Aomar M.