Accueil National Protestation nocturne sur la RN5

Lakhdaria

Protestation nocturne sur la RN5

120

Les habitants de plusieurs quartiers de la ville de Lakhdaria, située à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de la wilaya de Bouira, sont montés au créneau durant la soirée du samedi à dimanche dernier, afin de dénoncer les coupures récurrentes d’eau potable. Ces derniers ont barré vers 22h, la RN5 qui traverse le chef-lieu de cette daïra en usant de pneus brûlés et d’autres objets métalliques. Ils se sont rassemblés devant le siège de l’unité de l’ADE (Algérienne des eaux). Ils ont réclamé l’intervention des responsables locaux pour trouver une solution urgente à ce problème qui dure depuis plusieurs semaines.

Les protestataires ont assuré qu’une véritable pénurie d’eau potable s’est installée dans la ville à la veille de l’Aïd : «La situation est devenue insupportable ! Non seulement nous sommes confrontés à des coupures prolongées durant cette saison de grande chaleur, mais aussi à la veille de l’Aïd. Une période durant laquelle la consommation d’eau augmente…Alors que les services de l’ADE sont censés se mobiliser pour assurer un service de qualité durant cette période, on constate qu’ils ne font rien pour améliorer cette situation», se désole un habitant de la cité ‘’Krichiche’’.

Selon notre interlocuteur, la principale raison de ces coupures est la vétusté des réseaux AEP, dont certains datent de l’époque coloniale : «Nous savons que ce n’est pas un problème de ressource, c’est un problème de gestion. Les réseaux AEP de tous les quartiers du centre-ville sont dans un état catastrophique. Les fuites d’eau font légion et les agents de l’ADE n’interviennent que plusieurs jours après le premier signalement. La ville de Lakhdaria nécessite un plan d’urgence pour sécuriser son alimentation en eau potable et la réhabilitation de tous les anciens réseaux AEP».

Vers 23h 30, des policiers sont intervenus sur les lieux de la protestation afin de calmer les esprits. Ce soir-là, les protestataires ont fini par libérer la RN5, mais ils sont rapidement revenus à la charge. En effet, dimanche matin et après avoir constaté que leurs robinets étaient toujours à sec au premier jour de l’Aïd El-Adha, plusieurs dizaines de citoyens de cette ville, ont bloqué de nouveau la RN5 à l’entrée sud de la ville.

Les protestataires n’ont libéré la route qu’en début d’après-midi. Des appels ont été lancés sur les réseaux sociaux pour l’organisation ‘’d’une grande marche’’ au cours de cette semaine, afin de protester contre la pénurie d’eau potable qui prévaut au sein de cette ville. Il est utile de préciser que plusieurs communes de la wilaya, ont été privées d’eau potable dimanche dernier, durant le premier jour de l’Aïd. Une coupure qui a duré toute la journée du dimanche a été même signalée au chef-lieu de la wilaya. D’autres communes, à l’image de Djebahia, Sour El-Ghozlane, Aïn-Bessem, Bordj Okhriss et Kadiria, ont été aussi privées de ce précieux liquide.
Oussama Khitouche