Accueil A la une Retour sur une tragédie qui a ému l’Algérie

BOUIRA - Une année après la disparition tragique du pompier Achour Mohammed

Retour sur une tragédie qui a ému l’Algérie

503

C’est une véritable tragédie qui a ému tous les Algériens: la disparition tragique de l’agent pompier Achour Mohammed âgé de 27 ans, alors qu’il était en plein exercice de ses fonctions, le 24 janvier 2019 à Bouira.

Plus d’une année est donc passée sur cette disparition tragique, qui a mis tout le pays en émoi. Aujourd’hui encore, de nombreux hommages sont rendus à l’agent de la protection civile qui est même porté au rang de martyr de la profession. Le week-end dernier, les réseaux sociaux étaient submergés par les photos du défunt Achour Mohammed. Beaucoup d’internautes ont partagé des photos du jeune pompier, tout en saluant son courage, son dévouement et sa bravoure dans l’exercice de la noble mission qui lui a été confiée ce jour-là. Pour rappel, le jeune pompier Achour Mohammed faisait partie d’une équipe d’intervention des pompiers, alertée par des citoyens suite à des inondations signalées dans le quartier des 250 logements et de la RN5. En pleine tempête, le défunt pompier, une fois sur place, essayait de déboucher l’une des principales canalisations de drainage des eaux pluviales au niveau de cette zone.

C’est à ce moment précis que le défunt avait fait une chute dans un avaloir de plusieurs mètres de hauteur et avait été emporté par les eaux en furie dans l’un des plus importants réseaux souterrains de la ville de Bouira, long de plusieurs kilomètres. Ses collègues étaient les premiers à donner l’alerte de cet accident, malheureusement les pompiers l’ont perdu de vue dès les premiers instants de sa chute. Immédiatement, une grande opération de recherche a été déclenchée par les services de la protection civile. Bouira ne l’a pas oublié ! Pas moins de 1000 pompiers, une centaine de plongeurs et plusieurs brigades canines, venus de plusieurs wilayas du pays ont été mobilisés pour cette opération, supervisée à l’époque par le directeur général de la protection civile, le Colonel Boualem Boughalf. Épaulés par des centaines de citoyens, les pompiers se sont alors engagés dans une véritable course contre la montre dans l’espoir de retrouver l’agent Achour en vie.

Le réseau d’assainissement des versants Sud et Est de la ville de Bouira, en plus des cours d’eau, étaient alors passés au peigne fin par les éléments de la protection civile. Une campagne qui a tenu en haleine tout le peuple algérien, puisque ce triste événement a été largement médiatisé et partagé sur les réseaux sociaux. Ce n’est que le dimanche 10 février 2019, vers 11h que le corps sans vie du pompier Achour Mohammed a été retrouvé au niveau du déversoir des eaux usées d’Oued D’houss, à près de 03 km du lieu de sa disparition. Le malheureux jeune pompier a été enterré durant la même journée, dans une atmosphère de deuil et de consternation, au cimetière de son village natal, dans la localité de Chéraga relevant de la commune d’El Hachimia (Sud de Bouira). Des milliers de personnes étaient venues des quatre coins de la wilaya de Bouira, ainsi que d’autres wilayas limitrophes pour assister aux funérailles du pompier Mohamed Achour et se solidariser avec sa famille.
Oussama Khitouche