Accueil National Réunion ministre – représentants des parents d’élèves

ÉDUCATION NATIONALE - En prévision de la rentrée scolaire

Réunion ministre – représentants des parents d’élèves

100

Dans le cadre de la préparation de la prochaine rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a tenu, jeudi passé, une réunion d’information avec les représentants des associations des parents d’élèves. «Je me suis réuni avec la Fédération nationale des associations des parents d’élèves, l’Organisation nationale des parents d’élèves et l’Association nationale des parents d’élèves pour discuter des différents sujets ayant trait à la rentrée scolaire.

Cette réunion constitue une rencontre d’information et d’écoute, au cours de laquelle nous avons parlé des grands agrégats de cette rentrée», a affirmé le ministre, en marge de cette réunion. En effet, M. Belabed a fait état des différentes décisions prises par le Gouvernement pour une meilleure prise en charge des enfants scolarisés. Dans ce sillage, il a rappelé que son département réceptionnera, cette année, 656 établissements scolaires (426 écoles primaires, 137 collèges et 93 lycées).

Il a également rappelé la mission qui lui a été confiée par le Premier ministre, concernant la prise en charge des enfants aux besoins spécifiques. «La Commission intersectorielle composée des secteurs de l’Education, de la Santé, de la Formation professionnelle et de la Solidarité nationale que je préside, installée dernièrement par le Premier ministre, a élaboré une circulaire interministérielle pour prendre en charge les vides qui sévissaient par le passé et renforcer la coordination intersectorielle afin de faciliter l’intégration de cette catégorie dans le milieu scolaire», a-t-il indiqué.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué que des enfants aux besoins spécifiques auront leur manuel en braille dans les délais. Par ailleurs, en ce qui concerne le dossier de recrutement des diplômés des Ecoles normales supérieures (ENS), le même responsable a précisé que «tous les diplômés de cette école pourront enseigner, et ce grâce à la dérogation accordée par le Premier ministre, qui prend en charge le surnombre depuis 2016». Il a également tenu à souligner que «la liste de réserve reste en vigueur dans le cas où le nombre sortant de cette école s’avère insuffisant».
Samira S.