Accueil A la une Seuls 25 % de la production collectés

BEJAÏA - La campagne de levée de liège tire à sa fin

Seuls 25 % de la production collectés

230

Faute de main-d’œuvre qualifiée, seuls 25 % de la production de liège, qui est à hauteur de 6 000 quintaux, ont pu être collectés. Si la wilaya de Béjaïa est connue pour être une terre de production du liège, vu ses énormes potentialités dans ce domaine, avec une surface de plus de 54 000 ha de subéraie, le problème qui s’est posée avec acuité pour cette filière, cette année, est le manque flagrant de main d’œuvre qualifiée pour la levée du liège. Une main d’œuvre qui soit apte à la bonne prise en charge de la collecte du produit, à sa préservation et son stockage, suivant les critères en vigueur.

C’est ce qu’a déploré le responsable du Groupe GGR (Groupe génie rural), qui s’occupe de la campagne de levée du liège et de son stockage dans la wilaya de Béjaïa. «Malheureusement, nous n’avons pu collecter que 25 % de la production, qui est à hauteur de 6 000 quintaux. Notre contrainte principale reste le manque de main d’œuvre qualifiée. A vrai dire, elle est rare. Nous avons eu recours à des employés saisonniers des autres wilayas, mais ça reste insuffisant», a regretté ce responsable.

Celui-ci a pourtant affirmé que la wilaya de Béjaïa compte un personnel formé dans les techniques d’écorcement du liège, mais que, malheureusement, elle n’arrive pas à en former d’autres. A noter que la campagne de levée du liège se déroule durant la période allant de juin à septembre. On s’attend d’ailleurs, cette année, à une collecte en deçà des prévisions des responsables de cette filière. La deuxième difficulté à laquelle font face les ouvriers engagés pour la levée du liège a trait à la nature de la surface de la subéraie.

Parfois, les chênes-lièges sont implantés dans des reliefs montagnards accidentés, ce qui rend l’opération d’écorcement difficile, a-t-on expliqué. Dans un autre chapitre, l’entreprise Béjaïa Liège (filiale de GGR), spécialisée dans la fabrication de panneaux d’isolation en liège aggloméré noir expansé pur, est devenue «une référence en matière d’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment», selon M. Himrane, ex P-DG de cette société publique. Cette entreprise fournit au marché national les matériaux d’isolation thermique et phonique. En outre, elle exporte ses produits vers l’Italie, la France, l’Espagne, le Koweït et l’Arabie saoudite.

Le produit de Béjaïa Liège, totalement écologique, selon sa direction, «constitue un atout dans l’économie de l’énergie et dans l’efficacité énergétique dans le bâtiment». Dans ce sens, au premier semestre 2017, cette entreprise a produit 1 600 m3 pour une valeur de 22,206 millions de dinars. Elle possède une capacité de production de 6 200 m3/an et une consommation en liège brut de 15 000 quintaux/an. Pour rappel, cette entreprise a bénéficié, dernièrement, d’une opération de mise à niveau de son outil de production. Certains de ses équipements, comme les autoclaves et les broyeurs, ont été rénovés. Elle a acquis également une nouvelle chaudière et une scie de découpe plus performante.

B. S.