Accueil National Signature d’accords entre Sonatrach et le groupe français ENGIE

ÉNERGIE - Approvisionnement en gaz

Signature d’accords entre Sonatrach et le groupe français ENGIE

140

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach exportera du gaz naturel au groupe énergétique français ENGIE, suite à la signature des accords moyen-long termes portant sur la vente et l’achat de gaz naturel liquéfié DES et de gaz par gazoduc. «À travers ces accords, les deux parties confirment et consolident le partenariat de long terme. Sonatrach livrera des volumes de gaz naturel sous forme de gaz gazeux en entrée du gazoduc transméditerranéen, ainsi que du gaz naturel liquéfié (GNL) notamment au terminal méthanier de Fos Tonkin, situé en France», a indiqué le communiqué rendu public par ladite compagnie nationale.

Cette dernière a souligné que ces accords «permettront de sécuriser un débouché pour le gaz algérien sur son marché naturel, qui est dans le contexte actuel de concurrence accrue entre les différentes sources d’approvisionnement, l’un des marchés les plus valorisants». Ces accords ont été paraphés par le vice-président chargé de l’activité commercialisation, Ahmed Mazighi et le directeur business Unit Global Energy Management, Edouard Neviaski, en présence du P-DG de Sonatrach, Kamel Eddine Chikhi, et du directeur général adjoint du groupe ENGIE, Pierre Chareyre.

Il est utile de rappeler que Sonatrach et le groupe énergétique italien Edison ont signé, le 12 novembre dernier, un accord portant sur le renouvèlement d’un contrat de vente/achat de gaz naturel algérien au profit de l’Italie pour une durée de huit ans. À cette occasion, le vice-président chargé de l’activité commercialisation, Ahmed Mazighi avait précisé qu’à travers cet accord, outre ceux conclus avec Eni et Enel, «Sontarach va sécuriser un niveau de placement de 13 milliards de M3/an de gaz naturel livré sur le marché italien à travers le gazoduc «Transméditerranéen» pipeline, appelé également gazoduc «Enrico Mattei», jusqu’à 2027, avec possibilité d’aller jusqu’à 2029 (deux ans optionnelles).

Selon le même responsable, avec ces 13 milliards de M3/an de gaz naturel et en ajoutant les contrats qui sont actuellement en cours de finalisation, Sonatrach atteindra en 2021, «le taux de 60% des capacités de transport du gazoduc Enrico Mattei», fruit du partenariat conclu en 1977 entre Sonatrach et Eni.

Samira Saïdj