Accueil A la une Soulagement pour 7 000 foyers pénalisés

MELBOU - Levée d’opposition sur le projet du gazoduc de 8 pouces

Soulagement pour 7 000 foyers pénalisés

257

Après quinze ans de blocage, les travaux de réalisation de la conduite du gazoduc de 8 pouces, reliant la commune de Melbou à Ziama Mansouria, ont repris, hier, à la suite de la levée de l’opposition émanant d’un propriétaire terrien sur le passage de cette canalisation. «Après 15 ans de blocage, le problème de l’opposition au passage du gazoduc de 8 pouces à Melbou est, enfin, réglé.

L’entreprise chargée de réaliser ce projet entamera ses travaux, mercredi (hier ndlr), suite à la décision prise par le wali de Béjaïa qui s’est déplacé, avant-hier, à Melbou, pour inspecter le site concerné par le passage de ce gazoduc», a indiqué la cellule de communication de la wilaya.

Le chef de l’exécutif de wilaya a réussi, explique-t-on, à convaincre le propriétaire terrien, qui s’opposait au passage de cette canalisation, sur la nécessité de réaliser ce projet, car il s’agit d’alimenter en gaz naturel pas moins de 7 000 foyers, et pour assurer également une continuité et une qualité de service. «Le wali de Béjaïa a rencontré sur place le propriétaire du terrain concerné par le tracé.

Ce dernier a été finalement convaincu de la nécessité de lever son opposition. En effet, plus de 2 000 foyers sont concernés par le raccordement au réseau gaz, à Melbou, à partir de ce gazoduc, ainsi que 2 000 autres habitations au niveau de la commune de Ziama Mansouria, dans la wilaya de Jijel», a souligné notre source. Pour rappel, ce projet butait auparavant sur une opposition des habitants du village Tidelsin, dans la commune d’Aokas, qui redoutaient des glissements de terrain préjudiciables pour leurs maisons que provoqueraient les travaux de creusement des tranchées pour la pose de cette canalisation de 8 pouces.

Un nouveau tracé a été désigné pour permettre la concrétisation de ce projet, inscrit en 2002, et les travaux ont été relancés en septembre 2017. Ces oppositions citoyennes sur le passage de ce gazoduc ont privé du gaz naturel, durant plusieurs années, des milliers de foyers des communes de l’Est de la wilaya, à savoir Souk El Tenine, Melbou, Tamridjt, Taskeriout, Derguina, Bordj Mira et Aït Smaïl.

Après le déblocage des projets de réalisation du gazoduc de 8 pouces (Aokas – Ziama Mansouria) et de la réhabilitation du gazoduc de 20 pouces (Béni Mansour – Béjaïa) et celui de 16 pouces, qui alimentera les communes situées à l’ouest de la wilaya à partir de Fréha (Tizi-Ouzou), le taux de pénétration en gaz naturel dans la wilaya de Béjaïa pourrait passer rapidement de 54 à 85 %, selon les responsables locaux du secteur de l’énergie.

B. S.