Accueil National Suivi mitigé de la grève

Boumerdès

Suivi mitigé de la grève

46

La grève annoncée la semaine écoulée sur les réseaux sociaux est suivie partiellement dans la wilaya de Boumerdès. Les administrations publiques n’ont pas suivi le mot d’ordre. Les services postaux étaient paralysés à 90 % à travers plusieurs localités, notamment à Issers et Naciria.

Certains habitants de la région étaient contre la fermeture des bureaux de poste. Un habitant du centre-ville des Issers dira que la grève de la poste ne pénalisera que le citoyen lambda car, selon lui, les hauts responsables ne l’utilisent pas pour leurs transactions financières. Ils utilisent beaucoup plus les banques.

D’autres ont estimé que c’est un moyen pour faire pression aux tenants du pouvoir en place et un soutien de plus pour la dynamique citoyenne enclenchée le 22 février dernier. De même, la grève n’a pas touché, en ce premier jour, les communaux contrairement à la semaine écoulée où la quasi-totalité des APC étaient fermées au lendemain de l’installation de Bensalah à la tête de l’État pour une durée de trois mois. Le secteur éducatif n’est pas encore touché par la grève.

Un syndicaliste a confirmé que les élèves de certains collèges de la région, notamment à Chabet El Ameur, n’ont pas voulu joindre les bancs de l’école les premières heures de la matinée.

Youcef Z.