Accueil A la une Tizi Ouzou a désormais sa propre unité !

GESTION DES PORTS DE PÊCHE - Dépendante par le passé de Béjaïa

Tizi Ouzou a désormais sa propre unité !

8542

La wilaya de Tizi Ouzou tient enfin sa propre entreprise de gestion des ports de pêche. C’est ce qu’a annoncé le P/APW, Youcef Aouchiche, à Tigzirt la semaine dernière, à l’occasion de la célébration de la Journée du chahid.

«En effet, nous avons reçu l’arrêté de création d’une entreprise de gestion des ports de pêche d’Azeffoun et de Tigzirt. Cette unité a été créée le 29 décembre 2019. Je rappelle dans ce sillage que notre APW a délibéré le 18 décembre 2018 pour demander la création de cette unité de gestion portuaire propre à notre wilaya. Cela après un constat et des visites sur le terrain qui nous ont alertés sur la mauvaise gestion des deux ports par l’entreprise de gestion des ports et des abris de pêche de Béjaïa», a déclaré le P/APW. S’agissant de l’identité de l’entreprise, ce dernier a fait savoir que «c’est une entreprise liée à la SJPP (Société générale des ports de pêche), dont le directeur est M. Youcef Louda. Après dissolution de la SJPP de Béjaïa (à laquelle dépendait la gestion les ports de pêche de Tizi-Ouzou), sans liquidation, il a été décidé de créer des unités à travers les wilayas côtières, dont Tizi Ouzou. Notre délibération a été prise en compte et tant mieux car nous croyons que c’est la seule démarche qui pourra atténuer la souffrance des pécheurs et exploitants des espaces portuaires. Il faut d’ores et déjà envisager à développer des activités commerciales au niveau de ces espaces en vue de les rentabiliser davantage».

Concernant les objectifs de cette unité, notre interlocuteur notera que «cette unité permettra l’allégement des lenteurs administratives et les multiples déplacements qu’effectuent les pécheurs vers Béjaïa à chaque fois qu’ils ont besoin de quelque chose, et permettra sûrement une meilleure gestion de nos deux ports grâce à la proximité, ce qui n’était pas le cas auparavant où il y avait un laisser-aller et une mauvaise gestion et l’envahissement parfois des ports par des délinquants de tous bords. Aujourd’hui, ces espaces seront exploités pour le développement des activités de pêche selon les normes et les standards requis. Il faut aussi développer des activités de loisirs pour rendre attractives ces deux régions qui sont envahies par des milliers d’estivants. Notre espoir est grand de voir cette entreprise accomplir ses missions comme il se doit. Nous serons bien sûr derrière pour suivre et accompagner l’entreprise pour une meilleure prise en charge des doléances des pécheurs, des visiteurs et le développement des activités au niveau de ces deux ports. Le port est l’une des bases du développement économique au niveau national et régional et notre wilaya dispose de 82 kilomètres de côtes. Donc, tous les espaces doivent être exploités pour la création de la richesse et de l’emploi. Toutefois, la création de cette entreprise ne suffit pas car il faut de la rigueur et un suivi régulier de nos ports pour en faire des espaces au service du citoyen et du développement de l’économie nationale et locale», a-t-il souligné.

Au sujet du développement de l’aquaculture, le P/APW de Tizi Ouzou dira : «Pour le développement de l’aquaculture, il y a des investisseurs qui commencent déjà à s’installer. À Mizrana, il y a un investisseur qui a déjà posé des cages pour l’élevage de la dorade qui aura une moyenne de production de 3 000 tonnes par an. Dans les prochaines semaines, le même investisseur lancera un projet de production de 300 000 tonnes de crevettes, ce qui est très important pour notre pays et notre wilaya car le produit est très demandé mais aussi rare au niveau du marché. Ainsi, la demande locale sera satisfaite et pourquoi pas réfléchir à l’exportation».
Hocine T.