Accueil National Toute une symbolique

M'Chedallah

Toute une symbolique

63

Une marche symbolique pour commémorer le double anniversaire du Printemps berbère et noir a été organisée, hier, dans la ville de M’Chedallah. La marche qui a drainé une centaine de personnes, pour la majorité des jeunes, a démarré à 10h30 du carrefour d’Oughazi dans la nouvelle ville, pour aboutir devant l’esplanade de l’APC. Le long des deux kilomètres qu’ils ont empruntés sur le boulevard central de la ville, les marcheurs ont scandé «Ulach smah ulach» ou encore «Pouvoir assassin».

Ces slogans ont été accompagnés par un concert de klaxons d’une longue file de véhicules qui suivaient la foule. En plus des drapeaux amazighs et un drapeau géant au milieu dont une banderole noire en guise de deuil sur laquelle est écrit «Pouvoir assassin», déployés le long de l’itinéraire de la marche, les manifestants ont bardi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : «Naaya dhi del nevgha avedel», «1980/2001: ayath enif ghas echfut», ou encore «Gloire à nos 127 martyrs».

Au niveau du point d’arrivée, plusieurs anciens militants de la cause berbère ont pris la parole pour retracer dans les détails les événements qui ont marqué le Printemps berbère en Kabylie et dans l’Algérois. Il est à noter que si la sûreté urbain a usé de discrétion dans le quadrillage de la ville de M’Chedallah qui fait aussi office de chef-lieu de daïra, les services de la Gendarmerie par contre ont dressé des barrages au niveau du carrefour d’Oughazi, un barrage de filtration où même des fouilles de véhicules ont eu lieu, et aussi à l’entrée nord de la ville avec un important déploiement. Il faut préciser qu’aucun incident majeur n’a été enregistré durant cette marche.

Oulaid Soualah