Accueil A la une Un port sec bientôt implanté à Oued Aïssi

Tizi-Ouzou

Un port sec bientôt implanté à Oued Aïssi

647

La wilaya de Tizi-Ouzou aura son port sec dans un proche avenir. L’information a été donnée par l’Assemblée populaire de wilaya qui vient de voter une délibération portant sa création.

Selon les informations obtenues auprès de cette institution, le port sec sera aménagé dans la zone industrielle d’Oued Aïssi, situé à une dizaine de kilomètres au Nord-est du chef-lieu de wilaya.

Une fois cet espace de stockage de marchandises nécessaires à l’activité économique de toute la région ouvert, les opérateurs et les investisseurs activant à Tizi-Ouzou ne seront plus dans l’obligation de chercher des lieux de stockage en dehors de la wilaya une fois leurs biens sortis des ports maritimes répartis à travers le littoral. Ce sera, donc, une véritable bouffée d’oxygène pour l’investissement.

Ainsi, l’APW vient de répondre à une demande qui reste en suspens depuis plusieurs décennies. La récente rencontre organisée au niveau de la wilaya avec les investisseurs et celle qui a suivi au niveau de l’assemblée ont confirmé le besoin pressant pour cet infrastructure. Les opérateurs économiques ont tous relevé l’importance de doter la wilaya de Tizi-Ouzou d’un port sec.

Son implantation à Oued Aïssi fait le consensus pour sa proximité de cette zone mais pas seulement. En fait, l’idée de doter la wilaya de Tizi-Ouzou d’un port sec n’est pas nouvelle. Le projet a été retenu il y a des décennies. Les pouvoirs publics ont même réquisitionné l’assiette foncière sise au même lieu, Oued Aïssi, mais les opérateurs économiques qui y voyaient une véritable opportunité de développement pour leurs activités déchanteront quelques années plus tard. Le projet a été abandonné malgré son importance.

À sa place, les autorités de la wilaya construiront une gare routière intercommunale. Il convient de signaler que la relance du port sec d’Oued Aïssi tombe à pic avec un autre projet qui va considérablement contribuer à la redynamisation de l’activité économique. La voie ferrée qui relie Alger à Oued Aïssi sera, donc, le moyen idéal pour le transport de marchandises. Pour l’instant, le train assure seulement les navettes pour les voyageurs, mais l’ouverture d’un port sec appellera nécessairement un train de marchandises

Akli N.