Accueil National Une manifestation pour redynamiser le secteur

EL ESNAM - Première journée agricole hier à l’APC

Une manifestation pour redynamiser le secteur

89

Il y avait foule hier matin pour la première journée agricole initiée par l’association Agriculture, Plaine d’El Esnam Horizon 3000 en collaboration avec la délégation agricole ainsi que l’APC d’El Esnam. Une ambiance de fête et de kermesse avec des activités qui ont commencé en début de matinée avec un défilé de tracteurs agricoles qui ont pris le départ de la station service d’El Esnam jusqu’au siège de l’APC. Des engins datant des années 60 ainsi que des tracteurs flambant neuf acquis dans le cadre des aides de l’État y faisaient bonne figure.

Etaient présents en force des fellahs de la région qui ont exposé des produits maraichers frais de qualité ainsi que les partenaires habituels des agriculteurs avec les stands dédiés aux assureurs, aux firmes spécialisées dans les graines et les produits phytosanitaires…Pour M. Kaci Abdelkader, le président de l’association ‘’Agriculture, Plaine d’El Esnam Horizon 3000’’, les objectifs de cette association, nouvellement créée ( il y a un mois) sont multiples. D’ailleurs, les membres et les adhérents de l’association comptent retrousser les manches pour entamer les chantiers ardus qui les attendent. Dans cette association, on retrouve plusieurs filières, dont les céréales, l’oléiculture, le maraichage, le lait.

Pour défendre l’intérêt des agriculteurs, le président de l’association préconise un travail de proximité : ‘’Nous nous projetons d’ores et déjà dans le futur et c’est en associant les efforts de tous les agriculteurs, main dans la main, que nous arriverons à dépasser les obstacles qui entravent le parcours des fellahs de cette région‘’, indique M. Kaci qui prépare une immense manifestation agricole et culturelle pour l’année prochaine. ‘’Tiglizine coiffe les parties nord d’El Esnam, jusqu’à la ferme pilote Boucheraine et historiquement, ce lieu signifie abondance et qualité des produits agricoles.

Auparavant, Tiglizine faisait la fierté de la wilaya de Bouira avec ses produits maraichers, ses céréales, ses fruits, ses produits laitiers entièrement bio. Il s’agissait de petites parcelles de jardinage qui étaient tout entièrement cultivées. En plus de ce lieu, n’oublions pas la vaste plaine d’El Esnam avec ses terres s’étalant jusqu’à Ouled Rached, Ath Leqsar, Bechloul, Oued El Berdi, Bouira et Haizer. El Esnam est un poumon agricole essentiel de la wilaya de Bouira avec cette particularité d’être irriguée à 100%, d’où l’importance qu’on doit accorder à cette région. Cependant, ces dernières années malheureusement, certaines filières agricoles ont connu un déclin dans la région.

C’est suite à cela que nous avons créé l’association afin de venir en aide aux agriculteurs qui se débattent souvent seuls face à des problèmes qui les dépassent‘’, estime le président de l’association. Une association qui représente le cadre idéal selon notre interlocuteur, pour assainir les problèmes des agriculteurs avec la création de journée d’information. ‘’Nous accompagnerons les agriculteurs dans leurs démarches notamment en ce qui concerne l’immense problème de la montée des eaux de la nappe phréatique sur certaines parcelles, les rendant de fait inexploitables. De l’eau qui se répand sur les terres agricoles hautement fertiles mais empêchant toutes activités agricoles et cela représente plusieurs hectares.

Nous devons trouver une solution pour sauvegarder la nappe phréatique mais également pour utiliser les parcelles inondées. Une commission a été dépêchée par le Wali au cours de la semaine dernière et un bureau d’étude devra être désigné pour déterminer les travaux à engager. Il faut dire que les choses commencent à prendre de l’ampleur et la situation s’aggrave. Nous avons également remarqué l’utilisation intensive des produits chimiques notamment dans la culture de la pomme de terre et nous devons agir vite sur ce volet. De même, nous avons la filière de lait qui est en déclin car les aides ne vont pas aux producteurs de lait. Nous avons beaucoup de travail pour régler ces problèmes sans parler des programmes de développement et d’accompagnements des céréaliers auprès de la CCLS, des banques pour négocier des prêts.

Cela fait plus de trois mois que nous recensons les différents problèmes des agriculteurs et nous allons agir selon les priorités‘’, informera M. Kaci. La journée d’hier s’inscrit également, selon ses organisateurs, dans le cadre de la journée nationale de vulgarisation agricole dont le thème cette année est ‘’ Un arbre pour chaque citoyen.’’

Hafidh Bessaoudi