Accueil A la une Week-end infernal à Takerboust

Bouira - Coupure généralisée de l’électricité

Week-end infernal à Takerboust

279

Avec ces temps de grandes chaleurs et la sempiternelle pénurie d’eau qui sévit, les habitants de Takerboust, chef-lieu de la commune d’Aghbalou, ont vécu un week-end infernal avec une coupure généralisée de l’électricité.

Ni climatisation, ni réfrigération, ni ventilation, avec des températures excédant 40 degrés. Les pertes financières des commerçants sont immenses, comme l’affirme le gérant d’une supérette qui déclare que les produits frais, tels les yaourts, le fromage, le lait et les œufs, ont été détruits après avoir connu une rupture de la chaîne du froid.

C’est le même cas pour les bouchers, dont les viandes rouges et blanches ont connu le même sort. A l’origine de ce black-out, des câbles électriques sous terrains défectueux.

Les services de la Sonelgaz se sont déplacés sur les lieux et ont remplacé le tronçon mis en cause. Toutefois, selon les habitants de ce village, ces câbles, qui n’ont pas résisté à la canicule qui sévit depuis le début de l’été, ne sont pas les seuls facteurs causant des désagréments aux habitants de la localité. Les postes transformateurs sont également pointés du doigt.

Selon le maire d’Aghbalou, des rapports ont été adressés aux services de la Sonelgaz afin de procéder au renforcement du réseau électrique qui connaît des chutes de tension à cause de la surcharge, notamment au quartier Tajemaht (La mosquée). Les riverains n’arrivent même pas à «charger les téléphones portables», dira un jeune du quartier sur un ton ironique, tellement le courant électrique est faible. Pourtant, cette crise persiste durant plusieurs années entre les habitants de ce village réfractaire, qui se sont abstenus de longues années de s’acquitter des factures d’électricité.

Les services de la Sonelgaz ont demandé à maintes reprises de libérer une assiette foncière afin d’y implanter un nouveau transformateur plus puissant, au sein de ce village. L’assiette a été trouvée, au final, non sans peine, après que des pourparlers lancinants avec des propriétaires terriens ont été engagés. Mais cela ne semble pas convenir aux services de l’ex-SDC.

«Pour des raisons techniques ou autres, il est impossible de construire un poste maçonné sur le terrain se trouvant à proximité de la mosquée», explique un habitant.

Samedi, le courant avait été rétabli dans de nombreux foyers mais au vu de la canicule persistante, il n’est pas certain que les chutes de tension cessent, après la rénovation des câbles défectueux ayant plongé la localité dans le black-out. Sans électricité stable, ni eau potable, malgré les milliards alloués, ces dernières années, au réseau AEP, l’été sera très chaud pour les Takerboustois, qui doivent prendre leur mal en patience.
Hafidh Bessaoudi