Accueil Pause Digest... Santé : Idées fausses sur l’insomnie…

Santé : Idées fausses sur l’insomnie…

4446

L’insomnie, c’est dans la tête !

L’anxiété et la dépression sont souvent les raisons principales d’une insomnie, mais il peut y avoir beaucoup d’autres facteurs. Il existe des cas d’insomnies occasionnelles liées à un agent organique comme un problème respiratoire, l’environnement, où même l’hygiène de vie. La prise de médicaments, comme des corticoïdes, peut aussi avoir un effet éveillant. Et il peut arriver que les maux déclencheurs disparaissent mais pas l’insomnie. Dans le jargon médicale, on parle alors d’insomnie primaire.

Un insomniaque ne ferme pas l’œil de la nuit

Qui ne s’est pas levé le matin en ayant l’impression de ne pas avoir dormi de toute la nuit ? on appelle cela la “pseudo-insomnie”. Ce serait en fait une mauvaise perception du sommeil propre aux personnes ayant une activité mentale plus active la nuit. Ils ont ainsi l’impression de ne pas s’être endormis.

L’insomnie est héréditaire

Même si tous les membres de votre famille sont insomniaques, cela ne veut pas forcément dire que vous le serez aussi. On peut hériter de facteurs de vulnérabilité comme une grande réactivité au stress, qui fait partie d’éléments déclencheurs de l’insomnie, mais le problème en lui même n’est pas une question de gênes.

Faire une sieste aide à récupérer d’une insomnie

Faire une sieste ou se coucher plus tôt le lendemain d’une courte nuit est une solution envisageable, sauf en cas d’insomnie. 

Il est important de ne pas confondre le manque de sommeil et l’insomnie. Le problème d’un insomniaque c’est que plus il cherche à dormir, moins il y arrive. Mieux vaut envisager un traitement comportemental pour apprendre à gérer son insomnie.

Lire un livre aide à s’endormir

Lire un livre, regarder la télé… On connaît de nombreuses techniques pour s’endormir mais chacun a les siennes. 

Une personne pas vraiment passionnée par une émission de télévision peut s’endormir devant alors qu’une autre voudra voir la suite. Même chose pour un roman. 

En cas d’insomnie, il faut donc apprendre à savoir ce qui est bon pour soi, et intégrer les choses qui nous détendent quotidiennement au rituel du coucher.

L’insomnie est très mauvaise pour la santé

Inutile de fixer la pendule en comptant le nombre d’heures que vous êtes en train de perdre !  Il n’existe pas un taux de sommeil standard, il varie en fonction des individus et de leur génétique. 

Certains sont de petits dormeurs et d’autre de gros dormeurs. En général il ne faut pas dormir moins de 5h par nuit.

Au bout d’un moment, on s’habitue à mal dormir

Beaucoup de gens pensent qu’avec le temps, le corps s’habitue au rythme de sommeil réduit. 

C’est un tort ! L’insomnie ne disparaît pas toute seule, elle a besoin d’être traitée au risque sinon de faire souffrir l’organisme. Pour rectifier ses dettes de sommeil, il existe des techniques comportementales qui aident à contrôler les facteurs bloquant le sommeil.

Les somnifères sont recommandés en cas d’insomnie

Non, tout dépend du type d’insomnie dont on souffre. Pour les insomniaques chroniques par exemple, prendre des somnifères c’est prendre le risque d’entretenir le problème et de devenir dépendant. 

Quand on en prend, tout va bien. Mais dès qu’on arrête, cela crée des ainsomnies.