Accueil Société Dites-le avec des roses…mais surtout des vraies !!!

Dites-le avec des roses…mais surtout des vraies !!!

2891

n Par Samia A. B.

Les commerçants flairant les bonnes affaires, en premier. Si les rares fleuristes de la ville ne font pas plus d’efforts qu’à leur accoutumée quant à leurs approvisionnements en roses, tous les autres commerces pullulent d’articles, spécial «fête des amoureux» attirant de nombreux couples, soifs d’idées originales pour la fête. Même si l’on ne se balade toujours pas avec sa rose qu’on préfère fourrer dans le sac, par pudeur et même peur des qu’on dira-t-on, elles sont nombreuses à recevoir en plus de la rose un petit cadeau, non pour autant original, que les commerçants mettent en évidence et proposent ouvertement à ces clients spéciaux.

On lésine difficilement sur les moyens quand il s’agit de sa moitié. Cette tradition de fêter les unions du cœur ne titille, tout de même, pas outrageusement l’imagination des couples ni celle des commerçants qui se contentent de proposer des cœurs en velours ornés d’une colombe blanche, une véritable horreur ! Nous avons aussi trouvé des roses artificielles avec des emballages en plastique paré de cœurs rouges ! Rien d’original, il faut avouer ! Les commerçants jouaient misaient plus sur les parfums, pour la plupart bon marché, les bourses des jeunes ne pouvant se permettre des parfums à 7000 DA ! Les boîtes de maquillage et autres coffrets déodorant/gel douche figurent également dans le palmarès des cadeaux les plus offerts en cette fête. «J’ai vendu beaucoup de coffrets. Ils ont l’avantage d’être financièrement abordables et de constituer un cadeau relativement convaincant, notamment en termes de taille ! Et oui ! C’est à la taille que certains mesurent les cadeaux. Les femmes sont plus subtiles dans leurs choix. Elles achètent utile et agréable. Un flacon de parfum, quelle que soit sa taille, et même des fois son prix, les emballent plus qu’un quelconque autre cadeau. Les femmes aiment plus faire plaisir qu’impressionner !», nous confie Farid, 33 ans, détenant une boutique de cosmétique dans le centre de Tizi-Ouzou.

Farid nous confie que les gens osent de plus en plus fêter ouvertement la St Valentin. Quand on vient demander conseil, on ne prétexte plus un quelconque anniversaire ou autre fête pour acheter son cadeau, on avoue ouvertement offrir pour la St Valentin. Ce n’était pas le cas avant, selon notre interlocuteur qui dit que les hommes jouent moins les machos. Quels sont les «clients» de la St Valentin ? «Des femmes, des hommes, tout âges confondus, mariés fiancés ou simplement amoureux. On ne peut plus distinguer les clients, depuis quelque temps déjà. Il y a quelques années, ce sont les jeunes, notamment étudiants, moins de filles que de garçons, qui venaient acheter un cadeau. Actuellement, on ne se gène pas autant qu’avant. Je reçois toujours des filles embarrassées qui jugent utile de préciser que c’est pour l’anniversaire d’un frère ou d’un papa, mais elles sont rares. Je reçois aussi des pères et des mères de familles. Ce sont ces mêmes personnes que je reçois également pour diverses autres fêtes telles la Fête des mères ou la Journée mondiale de la femme. J’ai aussi quelques jeunes adolescents qui offrent des cadeaux pour leurs parents ! Je trouve ça bien, d’autant que j’avoue que mes recettes le ressentent bien ! Ayant la chance d’être situé dans une artère bien fréquentée, notamment par les étudiants, je dois avouer que la St Valentin, au même titre que bien d’autres fêtes, et la saison des mariages, fait partie des journées où mon activité connaît un pic avantageux !», nous confie Farid.

Ils sont nombreux, les commerces qui adulent particulièrement cette fête. Les restaurants et autres salons de thé connaissent une affluence particulière en cette occasion. Même si l’on ose fêter l’amour, on le fait toujours aussi discrètement que possible. Les restaurants et les salons de thé de la ville aiment abriter nos amoureux des regards indiscrets et même des préjugés. On flânerait bien librement dans les artères de la ville si ce n’était pas le cas. Et puis le climat n’était pas très favorable aux balades langoureuses, dimanche dernier. Au lieu d’incriminer le soi-disant conservatisme de notre société, qui a la particularité de tout permettre à condition que tout soit caché, nous préférons mettre ça sur le dos de la pluie qui s’entête à nous empêcher de mettre le nez dehors, depuis plus d’une semaine déjà ! C’est ainsi que les amoureux ont préféré se protéger de la crève et se sont retirés dans les restos ! On y est plus en sécurité ! Même si chez nous la St Valentin n’a été à l’origine d’aucun incident grave, il a été signalé ça et là dans le monde des réactions plus ou moins violentes contre la fête des amoureux. Ailleurs, on peut se faire tabasser pour avoir souhaité une joyeuse St Valentin à une fille ! Des filles sont carrément «emprisonnées» chez elles pour avoir accepté une rose de leurs amoureux. Dans certains pays, la police religieuse placent sous surveillance, dès l’approche de ce rendez-vous, les magasins qui vendent des roses et toute autre sorte de cadeau susceptible d’être associé à la fête. Les policiers y ont même arrêté des femmes qui portaient du rouge le soir de la Saint Valentin ! Sans pour autant verser dans l’excès, les Kabyles, jeunes et moins jeunes, ne sont pas tous aussi permissifs que l’on ne croit vis-à-vis de la fête des amoureux.

C’est le cas de Saïd B., jeune chanteur kabyle qui chante pourtant l’amour dans la plupart de ses œuvres. Said est fondamentalement contre la St Valentin, qu’il estime être une fête importée, inadaptée à notre société, réputée pure et conservatrice. «Les Berbères, depuis le temps, ils ont toujours gardé leur dignité (Nif). Je ne vois pas ce que la St Valentin viendrait faire chez nous. Moi je n’aime pas voir ma sœur avec un garçon comme lui n’aimerait pas voir sa sœur avec moi. Si on se met à fêter la St Valentin et à l’inscrire dans nos coutumes, nous permettons en quelque sorte toute débandade, tout en faisant passer un faux message qui est à l’encontre de toutes nos valeurs. Nous ne sommes pas aussi permissifs, pourquoi faire semblant et donner une fausse image de nous-mêmes. Si au moins, nous nous assumions.

La plupart des soi-disant couples qui fêtent la St Valentin, le font en cachette et cachent leurs cadeaux à quelques mètres de la maison ! Arrêtons de copier pour copier et copions utile !», s’indigne Said, qui n’a pas encore bouclé ses 30 ans ! Said n’est pas le seul opposant de la St Valentin. Asmane, la cinquantaine, est particulièrement écœuré dès qu’il entend parler de la St valentin. Il zappe et change aussitôt de chaîne dès qu’il s’agit de vouloir «vendre» cette fête. «Cette fête me répugne tout simplement. Le fait qu’elle fasse son entrée dans nos traditions, me désenchante encore davantage. Je ne peux pas m’identifier dans cette fête. Il me désole aussi de voir beaucoup de jeunes s’y adonner, en premier ma fille de 22 ans fiancée depuis une année, juste par imitation. Ceci dit, je les comprends. Ils sont amoureux et ils font tout pour le dire. Mais on n’a pas besoin d’offrir un objet pour dire «je t’aime» !

Je suis un papa plutôt cool ! Je me suis marié par amour aussi. Nous nous sommes fréquentés ma femme et moi, quatre ans durant, avant de décider de nous marier ! Seulement l’amour avait une autre intonation avant, je crois !

Nous sommes toujours aussi amoureux ma femme et moi, mais je n’ai pas besoin d’une St Valentin ou de lui offrir quoi que ce soit pour le lui prouver. Je le fais quotidiennement avec tous les petits gestes de tous les jours auxquels les matérialistes ne peuvent prêter attention !», nous explique Asmane qui se dit le roi des romantiques mais pas le roi des idiots !

Les détracteurs de la St Valentin peuvent être d’un autre genre. Ce sont les milliers de célibataires esseulés. Autant, pour les chanceux de l’amour, la Saint-Valentin est souvent une occasion de plus pour s’exposer, autant, pour les célibataires, c’est rarement une occasion de se réjouir. Ils s’y sentent seuls et tristes. Ces célibataires aigris détestent spécialement cette journée. Et les couples heureux qui font tout pour le montrer ne font rien pour les aider ! Razika fait partie de ces célibataires qui préfèrent rester au lit le jour de la St Valentin pour ne pas voir défiler des têtes souriantes et heureuses. Ses collègues de travail sont toutes mariées.

Ce qui ne lui facilite pas trop la tâche. «Je déteste les occasions qui me rappellent que je suis toujours seule ! Je déteste aussi les femmes de mon entourage qui se plaignent de leurs maris. Elles au moins elles en ont des maris ! Le jour de la St Valentin, je déteste tout le monde d’ailleurs ! Je n’envie personne mais je me sens tristement seule ! J’ai passé la journée de la St Valentin à l’hôpital. J’ai accompagné ma voisine pour faire des analyses. Elle est vieille et seule. Ses enfants vivent loin et je m’en occupe dès que je peux. Si au moins je me suis fait draguer par un beau médecin, non ! Niet ! A la St Valentin, je me suis, donc, contentée d’une BA (bonne action). C’est déjà ça. Ma journée n’était pas vaine !», nous raconte Razika, 39 ans, fonctionnaire.

A Razika, Hayet voudrait, par contre, dire « Il vaut mieux être seule que mal accompagnée». Hayet est mariée et n’a eu à la St Valentin qu’un maudit billet de banque pour s’acheter un cadeau. Elle avait l’impression de demander la charité. Son mari après avoir passé la moitié de la soirée dehors, lui a tendu un billet de banque pour se racheter de son oubli ou par simple correction parce que Hayet le gâte à chaque occasion qui se présente. «Aucun mot gentil, ni un geste affectueux. Rien ! Il m’a tendu l’argent et s’est endormi sans manger. Moi c’est plutôt la «Sans Valentin» que je fête !», nous dit Hayet qui nous confie s’être mariée par amour et que les attentions de son mari ont disparus subitement et sans prévenir ! Razika doit se réjouir de ne pas vivre l’indifférence que subit notre dernier témoin. Au fait, que s’est-elle acheté, Hayet, avec l’argent qu’elle a reçu en guise de cadeau ? Que s’offrent, en l’occasion, les amoureux en dehors des roses et des parfums ? Du chocolat ? Que signifient ces cadeau symboles ?

Rose contre chocolat !!!

Comme la fête est carrément calquée sur l’Occident, la tradition l’est aussi. On s’offre des cadeaux, des roses et du chocolat. Mais si certains le font tout simplement par imitation, d’autres connaissent la signification des “offrandes” de la St Valentin, ce qui facilite leur choix. Dans le temps, on fabriquait soi-même les cadeaux et les cartes, par manque de moyen certainement ou par souci d’offrir le fruit d’un effort généralement consenti avec une grande émotion. De nos jours on fait un tour dans les commerces, on se choisit un cadeau et une carte, les quelques mots doux qu’on gribouille dessus deviennent généralement le seul effort qu’on veut bien faire pour l’autre. Les cartes disponibles dans les commerces sont illustrées de cœurs rouges, d’amoureux, de Cupidon avec son arc et ses flèches. Des petits messages d’amour y sont également imprimés. Ils sont généralement courts mais trop classiques. Ils manquent généralement d’originalité. En Algérie on a peur de dire : «Je t’aime» avec d’autres mots.

C’est déjà un miracle de trouver des cartes avec le thème de l’amour ou des cartes tout court. Avec la démocratisation des SMS et autres MMS, les cartes deviennent de plus en plus rares. Certains manquent carrément d’originalité et choisissent un texto prédéfini et le balancent pour leur tendres moitiés comme si c’était une grosse corvée que d’écrire ses sentiment même en texto.

D’autres plus originaux usent et abusent de leurs vocabulaires pour offrir le plus beau message d’amour qui existe sur terre. Beau ne veut pas dire romantique non plus. Si certains amoureux se surpassent pour formuler des vœux poétiques pour signifier leur amour, d’autres plus fins veulent plutôt amuser leurs moitiés tout en témoignant leur sentiments ardents. Ceci dit, une fois la carte ou le texto expédié, la question reste posée : Rose ou chocolat, chocolat ou rose ? Cela dépend de la nature de la relation et son stade d’avancement. Même si les fleurs constituent le geste le plus classique et toujours bien apprécié, offrir du chocolat fait partie des gestes les plus réputés de la Fête des amoureux. C’est généralement la femme qui en offre. Certaines recherches ont démontré l’existence d’une substance du désir de l’amour. C’est une hormone appelée «phényléthylamine». Et il se trouve que le chocolat en est bourré. Bonne raison pour ne pas en offrir à un petit ami de courte date. Le chocolat est, donc, réservé aux couples mariés ou fiancés. Les autres se contenteront d’offrir des roses. Et le choix des roses n’est également pas fortuit. A chaque couleur une signification. Et c’est la rose rouge qui, comme tout le monde le sait, témoigne l’amour passionné, ardent et intense. Pour symboliser un coup de foudre, on utilisera la rose de couleur lavande. La rose blanche est témoin d’amour pur tout comme la rose de couleur rose. Elle peut signifier également la virginité, le raffinement et l’élégance. Elle est conseillée aux amoureux timides et pudiques. La rose jaune n’est pas au menu durant les fêtes de St Valentin. Cette couleur signifie l’infidélité et l’indécision. Et ce sont des caractéristiques dont les femmes ont horreur. Certains l’offrent aussi pour signifier l’amour possessif et la jalousie. Si votre Jules vous offre, enfin, deux roses, une de couleur rouge et l’autre blanche, il faut l’interpréter comme une demande en mariage. Ces deux couleurs associées signifient l’union entre deux personnes.

Origine de la St Valentin

Si Cupidon et Eros sont, respectivement, l’ange et le Dieu de l’amour, Valentin qui fût un simple prêtre chrétien vivant à Rome au troisième siècle de notre ère est devenu le symbole de l’amour. Et c’est l’anniversaire de sa mort qui a été choisi pour fêter l’amour. C’est le St Valentin qui a bravé le cruel l’empereur Claude II en mariant les jeunes amoureux malgré l’interdiction que Claude II a décrétée. En 268, L’empereur, Claude II, avait, en effet, beaucoup de difficultés pour trouver des soldats pour ses multiples campagnes militaires. Aussi, il décida d’interdire les mariages car, pour lui, les hommes mariés ne faisaient pas de bons soldats.

Valentin a donc décidé de marier secrètement les jeunes amoureux. Pour avoir transgressé la loi, Claude II le fit arrêter. En prison, Valentin reçut beaucoup de messages de soutien et d’encouragement, car beaucoup croyaient en l’amour. Certains lui mettaient même des fleurs sur sa fenêtre. On dit que les enfants, qui aimaient bien leur ami, lui passaient des messages à travers les barreaux de sa cellule. C´est peut-être l’explication des petits mots doux qu´on échange, avec des fleurs et des cadeaux, le 14 février. Parmi les visiteurs que reçut le St Valentin, Julia, la fille de son geôlier. Elle était aveugle de naissance. Elle fut tellement touchée par cette arrestation qu’elle demanda à son père de l’aider à rencontrer St Valentin. C’est alors qu’elle a pu lui rendre de nombreuses visites.

Elle lui apportait même à manger. Valentin, à son tour, lui décrivait le monde, la nature et lui parlait de son Dieu. Touché par la détresse de la jeune fille, Valentin implorait son Dieu matin et soir pour qu’elle retrouve la vue. Un soir, lors d’une de ses visites, une lumière illumina la cellule. Julia se mit à pleurer car un miracle venait de se produire, elle voyait enfin ! Elle pouvait enfin voir le monde de ses propres yeux. L’empereur Claude II a, aussitôt, été informé rapidement de ce miracle et Valentin (saint), ayant refusé de renier son Dieu, a été condamné à mort. La veille de sa mort, il écrivit une dernière lettre à Julia. Il la signa : « de votre Valentin ».

Le lendemain, Valentin fut battu, brisé par les coups de bâtons des soldats romains, pour être enfin décapité sur la voie fléminienne, le 14 février 268. Il est dit que Julia planta un arbre rose fleuri d’amandes près de sa tombe. L’arbre d’amandes est, aujourd’hui, un symbole d’Amour et d’Amitié. Chaque 14 février, des messages d’amour, d’affection, d’amitié sont échangés dans le monde. Aux États-Unis, la Saint-Valentin est autant la fête de l’amitié que celle des amoureux.

À l’école, les enfants se donnent les uns les autres des cartes sur lesquelles ils écrivent quelques mots gentils. Par courrier, ils s’envoient très souvent des graines à planter. En Algérie, on calque tout ça et ça nous fait des traditions fort sympathiques qui ne font surtout de mal à personne. Elles inculquent, au contraire, aux enfants le sens du partage, les valeurs de l’amour et du sacrifice. Joyeuse fête !

Samia A-B.