Accueil Sport “Je serai de la fête cet après-midi à Tizi-Ouzou”

Entretien Mouldi Aïssaoui Directeur général de la SSPA-USMA

“Je serai de la fête cet après-midi à Tizi-Ouzou”

3592

Dans cet entretien, le Directeur général de la SSPA-USM Alger nous parle du match qui attend son équipe aujourd’hui à Tizi-Ouzou, des relations entre la JSK et l’USM Alger ainsi que d’autres sujets d’actualité relatifs à la vie de son club.

La Dépêche de Kabylie : Votre équipe s’apprête à affronter aujourd’hui la JSK dans un match très attendu et considéré comme une grande affiche entre deux vieilles connaissances, comment appréhendez-vous ce rendez-vous sportif ?

Mouldi Aïssaoui : C’est vrai que l’USMA s’apprête à disputer un match contre une grande équipe de la JSK. Ce sera, j’en suis persuadé une grande et belle affiche, qui réunira deux des grands clubs d’Algérie. Ce sont deux vieilles connaissances qui vont s’affronter et cela donne un avant goût sur cet événement sportif. Nous respectons la JSK, qui est une grande équipe et un acteur incontournable du football national. Pour nous, la JSK est un partenaire et non pas juste un adversaire. Il existe, certes, une rivalité mais elle n’est que sportive. J’espère que les deux équipes soient à la hauteur de leur réputation et de leur histoire. En ce qui nous concerne, l’ambiance est bonne. Les joueurs ont leur fierté et se préparent à affronter une grande équipe. Entre nous et la JSK, il y a toute une histoire et des relations privilégiées qu’il faut cultiver davantage et préserver. J’espère que le match de ce samedi soit une grande fête de football et qu’on assistera à un match de haut niveau et que le meilleur l’emporte. Vous savez, dans un match de football, tout le monde a envie de gagner et c’est tout à fait logique, mais il faudrait respecter l’esprit du jeu. Je pense que pour cette affiche, comme l’a d’ailleurs souligné Ighil lors de sa conférence de presse de mercredi dernier, ce sera l’équipe qui affichera le plus de volonté et de détermination qui gagnera.

Mouldi Aïssaoui connaît certainement l’ambiance de Tizi-Ouzou pour y avoir déjà joué par le passé…
Tout à fait, et ça a toujours été un plaisir de jouer à Tizi-Ouzou. Entre l’USMA et la JSK les rencontres ont toujours été intéressantes et la fête toujours au rendez-vous, que ce soit sur le terrain ou dans les gradins. Je garde des souvenirs agréables des présidents Abtouche et Khalef. J’ai tissé une amitié sincère avec plusieurs joueurs de la JSK, à l’image de Kolli, Kouffi, Iboud, Hannachi… pour ne citer que ceux-là car la liste est très longue. C’est cette amitié qu’il faudrait cultiver. Tous les acteurs du football doivent honorer la mémoire des anciens dirigeants et des joueurs qui ont disparu en renforçant les liens d’amitié.

Au vu du recrutement opéré nombreux sont ceux qui vous prêtent le statut d’une équipe qui visera la Ligue des Champions…
Non, il ne faut pas griller les étapes. Pour cette saison, notre objectif c’est le titre de champion. C’est un pari qui ne sera pas facile, car il y a de bonnes équipes qui vont nous concurrencer et nous respectons l’ensemble de nos adversaires. Maintenant, si nous parvenons à concrétiser cette ambition, il est clair que notre second objectif sera la Ligue des Champions. Mais, pour l’heure, nous n’en sommes pas encore là. Nous devons nous concentrer et axer nos efforts sur la suite du parcours en championnat qui s’annonce ardu.

Justement, comment jugez-vous le parcours de votre équipe jusqu’à maintenant ?
Nous n’en sommes qu’à la 8e journée, mais je pense que les choses marchent plutôt bien bien. Les joueurs travaillent d’arrache-pied et les résultats obtenus sont satisfaisants. L’équipe est actuellement leader et cela prouve sa bonne santé. Cela dit, jusque là l’évaluation est positive. Nous n’avons donc pas à nous plaindre. L’équipe est sur la bonne voie. Il faut continuer sur cette lancée et fournir de plus en plus d’efforts afin de garder la bonne dynamique.

Pensez-vous que l’effectif est qualitativement capable de relever le défi que vous vous êtes assigné ou compter-vous renforcer le groupe en place lors du prochain mercato ?
Jusque là le groupe en place a accompli convenablement sa mission. Les joueurs font leur travail correctement et les choses marchent bien. Quant au renforcement, nous avons encore du temps devant nous pour faire une évaluation, et si d’ici la fin de l’année des insuffisances sont constatées, il n’est pas exclu de recruter d’autres joueurs qui seraient capables d’apporter un plus.

Quel regard portez-vous sur le professionnalisme, une année après sa mise en place dans le football national ?
Il y a des imperfections, mais il fallait s’y attendre, car le professionnalisme est un travail de longue haleine. Donc, ne soyons pas trop pressés. Il faut des compétences, des moyens et de bonnes volontés. Le professionnalisme est actuellement en construction dans notre pays et il faudra le renforcer, et cela est l’affaire de tout le monde. Il faut énormément de moyens, mais il est difficile de trouver des financements. Aujourd’hui, les recettes ne sont pas en mesure d’équilibrer les budgets. Il faut des terrains d’entraînement et des centres de formations&hellip,; tout cela rend la tache difficile pour les clubs. Il faut de la volonté et une prise de conscience de tous les acteurs, il faut aussi promouvoir les valeurs et ce n’est que comme ça que nous pourrons parvenir à hisser notre footbbal.

Qu’en est-il pour votre club dans cette nouvelle ère du professionnalisme ?
Je pense que l’USM Alger est le club le plus doté en moyens, que ce soit matériel, humains ou financiers. Tout le monde sait que Ali Haddad a mis tout ce qu’il faut pour faire de l’USMA un club de grande envergure. C’est un grand chantier qu’il a mis en place et le projet finira pas apporter ses fruits. Cela dit, je dirai que l’USM Alger est entre de bonnes mains.

Vous avez certainement un message à lancer aux supporters …
Je voudrais que les supporters des deux équipes fassent de ce match une grande fête du footbbal. Les deux galeries doivent donner l’exemple. C’est un match important, certes, mais ce n’est qu’un match de footbbal et une partie de plaisir. Les supporters ont le droit de soutenir leur équipe et de faire de l’ambiance, mais tout devra se faire dans le cadre du respect mutuel et dans le fair-play. Dans un match de footbbal, il y a toujours un vainqueur et un vaincu, et les supporters doivent accepter le résultat final.

Mouldi Aïssaoui sera-t-il présent cet après-midi au stade de Tizi-Ouzou ?
Je serai à Tizi-Ouzou, ce samedi, et je prendrai part à cette fête que je ne voudrais aucunement rater. J’espère qu’on assistera à un grand match et que les deux équipes nous offrent un bon spectacle, à la mesure de leurs grandeurs. Pour le résultat, que le meilleur l’emporte.

Propos recueillis par S. Klari