Accueil Sport «En 93, il a payé l’US Chaouia pour battre la JSK !»

JS Kabylie : L’ex capitaine Miloud Iboud lance de graves accusations contre Hannachi

«En 93, il a payé l’US Chaouia pour battre la JSK !»

41019

L’ex- capitaine de la JSK, Miloud Iboud, a donné hier une conférence de presse au niveau de la salle Iboudrarene sise à Anar Amellal.

Une rencontre que l’ancien libéro international des Canaris a mis à profit pour répondre aux attaques dont il a fait l’objet de la part du président de la JSK, Hannachi. D’emblée, Iboud a annoncé l’ordre du jour de sa conférence : «Si j’ai convoqué cette conférence, c’est pour répondre aux mensonges qui ont été colportés à mon encontre. Ce sont des attaques sur lesquelles je ne peux me taire. Le premier mensonge et celui de l’argent du transfert de Moussa Saib, le second c’est mon passage à la présidence et le troisième est que Hannachi n’a pas 48 ans à la JSK, comme il le prétend. Il m’a traité de chien et d’aboyeur, c’est indigne de la part du président d’un grand club comme la JSK, c’est une honte !», dira Iboud avant d’entrer dans les détails : «Voila maintenant près de quinze ans que l’on m’accuse d’avoir pris l’argent du transfert de Saib. Jusque là je n’ai pas voulu donner trop d’importance à cette affaire, mais aujourd’hui, elle prend tellement d’ampleur que je ne peux me taire. Donc, j’ai apporté la preuve irréfutable que je n’ai pas reçu, et encore moins pris cet argent. J’ai une attestation qui le prouve et je la remettrai aujourd’hui à la presse pour qu’elle l’a rende publique et que les gens sachent la vérité»

«Il a une dent contre les joueurs du Jumbo Jet»

«Concernant mon passage à la présidence de la JSK, on essaye de faire croire que la JSK avait joué à cette époque, la relégation. Aujourd’hui, je viens démentir ce mensonge et j’ai le classement de 92/ 93 en ma possession. la JSK a terminé à la 3e place. A cette période, il s’est passé beaucoup de choses que je n’ai jamais voulu dévoiler, mais aujourd’hui, j’en fais la révélation. Cette année là on jouait le titre et Hannachi a tout fait pour priver la JSK du sacre. C’était lors d’un match décisif face à l’US Chaouia. Il est venu, ce jour là avec deux de ses amis et il a payé l’équipe de l’US Chaouia pour nous battre. Il a préféré le MCO à la JSK. Il dit qu’il a 48 ans à la JSK, c’est archifaux et c’est une tromperie. Durant la période du Jumbo Jet, il n’a été ni joueur ni dirigeant du club, et je ne vois pas comment il a calculé 48ans. Hannachi ne fait pas partie de l’histoire du Jumbo Jet il a une dent contre les joeurs qui y ont évolué et c’est la raison qui explique son animosité et sa haine envers les joueurs qui composaient cette grande équipe. Il n’a jamais organisé un jubile pour les anciens joueurs. Tout ce qui a été fait dans ce sens, à savoir les jubilés de Belahcene, Bahbouh, Annane, Meghrici et autres, a été l’oeuvre d’associations. Pour ce qui est de la décoration de certains anciens, il n’a jamais pris cette initiative auparavant. Il a fallu qu’il apprenne que j’ai été honoré par le CRB pour se mettre à distribuer des médailles et des casquettes. Au moment où des dirigeants de clubs parlent de projet sportif, d’infrastructures et d’organigramme, lui parle de véhicules et de terrains. En 18 ans de règne, il n’a rien fait pour mettre le club à l’abri des besoins. Pendant 18 ans, les joueurs étaient hébergés à Amraoua et il n’a jamais pris la précaution de construire un hôtel, comme d’autres clubs l’ont fait, l’USM Blida, par exemple. Lui, il a préféré terminer sa résidence pour ramener les joueurs et les héberger. Ceux qui disent aujourd’hui que s’il part la JSK va couler, il n’ont pas vraiment tort au fond, car, en effet, s’il arrive quoi que ce soit, c’est le retour à la case départ pour la JSK.

«Où sont passés les 400 milliards qu’il a utilisés en dix huit ans ?»

«Il n’a rien investi et on se demande où sont passés les 400 milliards qu’il a utilisé en dix huit ans. Pendant toutes cas années, s’il avait mis de côté un milliard par an, il y aurait de quoi construire un hôtel et d’autres structures. Il a préféré attendre 2012 et faire appel à des Espagnols pour construire un hôtel. C’est navrant. Il parle de terrain depuis des années, un terrain qu’il n’a jamais fructifié. Tout comme le cercle du club qui est fermé. Il offre des primes de signature faramineuses chiffrées à coups de milliards et il ne peut dégager un million de Dinars pour acheter une machine à café des tables et des chaises. C’est toutes ses erreurs à répétitions qui me poussent à dénoncer sa mauvaise gestion. C’est malheureux que depuis 22 ans, la JSK n’a pas remporté la Champion’s League, alors qu’avec des moyens rudimentaires, nous avions réussi, par le passé à nous offrir deux trophées dont le dernier a été acquis hors de nos frontières. Ce que nous voulons, et c’est mon rêve à moi, est que la JSK redevienne ce qu’elle était auparavant. La JSK est grande et il lui faut de très grands hommes. Il faut en finir avec le bricolage. Il faut appeler à une reconstruction du club afin de lui donner une grande dimension sur le plan national et international. Pour cela, il lui faut de solides fondations qui lui permettront de retrouver son statut et d’aller de l’avant ».

«Qu’ont-ils fait quand Hannachi avait déclaré qu’il n’y avait pas d’hommes à Tizi-Ouzou ?»

«Pour ce qui est du comité de sauvegarde de la JSK, il a été créé pour s’attaquer aux anciens joueurs qui ne veulent que du bien pour leur club. Je me demande où étaient ces gens quand Hannachi avait déclaré qu’il n’y a pas d’hommes à Tizi-Ouzou. Comment, peuvent-ils se prétendre crédibles, alors que certains ont été cités pour occuper des postes au sein du club au lendemain de la réunion. Pour terminer, je voudrais soulever un autre point qui me tient à cœur, à savoir la composante de l’AG. Avec tout le respect que je dois à ceux qui y siégent actuellement, il faut revoir cette composante. Les anciens joueurs et dirigeants devaient être membres d’office de l’AG et il faudrait associer, ensuite, d’autres personnes. Il faut une AG crédible, capable de défendre les intérêts du club et de décider, en toute transparence, de voter ou non les bilans présentés. Il faut en terminer avec ses AG qui passe en 7 minutes. La JSK a besoin d’une composante forte qui fait passer l’intérêt du club avant toute autre considération. Pour ce qui me concerne, je continuerai à dénoncer la mauvaise gestion et je suis en droit de demander des comptes. J’ai joué et j’ai grandi au sien de ce club. Je n’ai jamais porté un maillot autre que celui de la JSK et personne ne m’empêchera de défendre ses intérêts. Concernant les supporters, il faut se respecter l’un l’autre. Ils sont une partie prenante du club et ils ont leur mot à dire, surtout que leur équipe va mal».

S. Klar