Accueil Sport Le wali interpellé !

JS Kabylie La commission met en garde contre d’éventuels débordements qui pourraient naître du mécontentement des supporters à la veille des législatives

Le wali interpellé !

4909

Les opposants à l’actuel président de la JSK ne semblent pas baisser les bras, en témoignent les différentes actions entamées jusque-là que ce soit par les supporters, les anciens joueurs ou les membres de la commission de réflexion.

En effet, après les incessants appels lancés par d’anciens joueurs à l’image de Iboud, Belahcene, Bahbouh, Amara, Abdeslam à travers les différents médias afin de demander le départ de Mohand chérif Hannachi ; et la caravane qui sillonne depuis vendredi les quatre coins de la Kabylie, en vue de sensibiliser les fans à «exiger un changement immédiat dans la maison kabyle», ce fut hier autour de la commission de réflexion de la JSK d’adresser une lettre ouverte au wali de Tizi-Ouzou afin d’intervenir en urgence pour l’organisation d’une Assemblée générale extraordinaire, en présence de l’ensemble des anciens joueurs et dirigeants du club. Dans cette lettre ouverte signée par le président de la commission, Mourad Yousfi, les anciens joueurs, dirigeants et supporters interpellent le wali de Tizi-Ouzou «afin d’intervenir en urgence pour calmer le mouvement de contestation contre le président de la JSK et éviter tout débordement qui risque de nuire à notre région à la veille des élections législatives». La commission a tenu également à rappeler qu’elle avait «sollicité la direction actuelle de la JSK ainsi que tous les services de l’administration (DRAG, DJS) sans qu’aucune oreille attentive ne soit accordée» concernant la révision de la liste des membres de l’AG du club. Pour ce faire, ajoute la commission à l’adresse du premier magistrat de la wilaya, «l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire en présence de toute la famille de la JSK est incontournable, afin de dénouer la crise actuelle et permettre à l’équipe de terminer la saison sereinement tout en évitant d’éventuels débordements qui risquent d’hypothéquer sérieusement l’avenir de notre cher club».

A. C.