Accueil Sport Sur les traces de son père

JS Kabylie Mohamed Amara, gardien de but des U-20

Sur les traces de son père

9604

Les supporters de la JSK se souviennent, sans doute, de Mourad Amara, le gardien international qui a fait les beaux jours du Jumbo-jet et de l’équipe nationale. Un gardien qui a inscrit son nom en lettres d’or pour avoir contribué au grand palmarès des Canaris.

Pour ceux  qui ne le savent pas, la JSK possède, aujourd’hui, un autre Amara, du prénom de Mohamed, et qui n’est autre que le fils de Mourad. Ce jeune gardien talentueux, qui s’illustre de jour en jour avec les espoirs (U-20), s’entraîne également avec les seniors. Son sérieux dans le travail et ses grandes qualités techniques et morales lui ont valu d’attirer l’attention de l’ex coach de l’équipe première, Nacer Sandjak. Ce dernier avait même affirmé à l’un de ses proches qu’il comptait promouvoir ce jeune gardien en seniors dés la saison prochaine. Pétri de qualités, Moumouh, comme l’appellent ses amis, nous a affirmé que son objectif est de devenir le gardien de l’EN et de faire honneur au nom Amara. Ce qui est sûr, c’est qu’il est sur la bonne voie et qu’il ne cesse de travailler pour progresser d’avantage. Les spécialistes lui prévoient la même réussite que son père et les dirigeants se doivent de préserver ce talent pur et l’aider à s’émanciper, pour que le club en récolte les fruits.

La Dépêche de Kabylie : Présentez-vous à nos lecteurs
Mohamed Amara : Je suis né le 12-03-1993 à Tizi-Ouzou. Je suis le fils de l’ancien gardien de la JSK et de l’EN, Mourad Amara. J’ai entamé ma carrière footballistique avec la JSK à l’âge de 6 ans. Actuellement, je suis avec les espoirs et je m’entraîne également avec les seniors.

Vous jouez comme gardien de but, est-ce dû au fait que votre père a joué dans le même poste?
Depuis mon enfance, ce poste m’attire. Peut-être que le fait que mon père ait joué dans ce poste m’a influé mais ce n’est pas la seule raison. Depuis que j’ai commencé à jouer au foot, je me suis senti à l’aise à ce poste. Aujourd’hui, si c’était à refaire, j’aurai choisi le même poste. Je ne regrette pas mon choix car je pense que j’ai fait le bon.

Votre père vous a-t-il aidé dans votre carrière ?
Effectivement mon père m’aide beaucoup par ses conseils. Il n’a jamais cessé de me suivre et de m’orienter. Il y a aussi mes amis, qui ne cessent de m’encourager. Honnêtement, c’est tout le monde qui m’encourage pour réussir une grande carrière. Je ferai tout pour être à la hauteur et satisfaire tout ce beau monde qui m’a aidé tout au long de mon parcours.

Vous êtes dans l’effectif des espoirs, quels sont vos objectifs pour l’avenir ?
Je suis un joueur ambitieux et mon objectif est de réussir une grande carrière. Tout d’abord, je ferai tout pour rejoindre l’équipe fanion. Par la suite, j’ambitionne de jouer en équipe nationale, cela reste mon rêve. Je cravacherai afin de réaliser tous mes objectifs et, surtout, pour faire honneur au nom de Amara.

On vous laisse le soin de conclure…
Tout d’abord, je remercie tous ceux qui m’ont aidé jusque là. Je salue également tous les supporters de la JSK qui méritent tout le bonheur du monde. C’est grâce à eux que la JSK restera toujours au top et, personnellement, je leur promets que je ferai l’impossible pour réussir une grande carrière avec la JSK et leur procurer de la joie. Ce qui sera ma plus grande satisfaction.

Propos recueilli par
Mustapha Larfi