Accueil Sport Yacine Zouaoui égaye El Kseur

Musique : Il a animé une soirée artistique au stade de volley-ball de la ville

Yacine Zouaoui égaye El Kseur

2948

L’artiste Yacine Zouaoui a animé une soirée, mardi dernier, au stade de volley-ball d’El Kseur. Elle rentrait dans le cadre des activités artistiques initiées par le comité communal des fêtes à El Kseur, durant le mois deRamadhan.

Accompagné d’un orchestre de qualité Yacine Zouaoui a égayé son auditoire en passant d’un style à un autre et d’une langue à  une autre, avec aisance et prestance, affirmant à chaque fois sa capacité de maîtrise polyvalente. C’est avec « Noubet Esseltane » que l’orchestre a enclenché sa prestation. Elle sera suivie ensuite par le style « Djed », avec l’interprétation de deux « quacids », respectivement « Rat ayni h’bib kelbi » du poète Benmsaïb et « Ya rab el aârch » de sidi Lakhdar Benkhlouf. Chanter ces poèmes n’est pas chose aisée, tant le verbe et l’intonation imposent une haute maîtrise et une parfaite compréhension du texte. Et Yacine Zouaoui a su relever le défi. Une performance que le public n’a pas manqué d’applaudir longuement. Et pour clore le volet chaâbi, l’artiste a interprété un « M’khiless anta seyed ». La deuxième partie, elle, a été consacrée à la chansonnette. Là encore, Zouaoui a beaucoup charmé son public en interprétant « Rayha ouin ». Au dernier volet de cette soirée, Yacine Zouaoui chantera en kabyle une chanson dont il est auteur et compositeur «  A youl », suivie par « Sellem f’tmourth-iw » du poète Mohamed Chelli. La soirée a également été un moment de révélation qui a permis au public d’El Kseur de découvrir le jeune Hacène, de cette même ville. Il s’est à l’occasion essayé à sa première scène. Ce jeune de 25 ans a interprété deux quacids d’El Hadj M’hamed El Anka, « El hmama lirabitou » et  « Sobhane Allah ya l’tif ». Il a été longuement applaudi par le public. « C’est une voix prometteuse. Il doit commencer par la construction de son propre style », lui conseille Fodhil Chaâbani, le t’rardji de l’orchestre, qui a fréquenté de grands maîtres du chaâbi.

Y. B.