Accueil Sport Les mondialistes dans leurs petits souliers

Les mondialistes dans leurs petits souliers

1305

Le Congo pourrait être l’un des invités surprise des quarts de finale de cette CAN. Après leur succès sur le Togo (2-0), les hommes de Claude Leroy ont fait preuve de vaillance pour résister à l’Angola alors qu’ils ont joué à dix pendant plus d’une heure. La faute à un geste de nervosité de Mputu, auteur d’un vilain coup de pied entre les jambes du défenseur Kali (20e). De leur côté, les Palancas Negras n’ont pas su en profiter et ne seront donc pas maîtres de leur destin, même en cas de succès lors du dernier match. Les Congolais se montrent plutôt nerveux en début de rencontre. Une attitude sans doute liée à la présence de nombreux recruteurs au Cairo Military Stadium. Dans l’obligation de gagner, les Angolais se créent la première occasion par Akwa. Lancé à la limite du hors-jeu, le capitaine reprend sans contrôler mais sa frappe est repoussée par Kalemba (7e). Le gardien des Simbas s’illustre à nouveau devant Edson (30e) puis sur une nouvelle frappe d’Akwa des 20 mètres (35e). LuaLua répond juste avant la pause mais manque de lucidité face à Pereira (44e).La seconde période est beaucoup plus animée et des espaces se créent des deux côtés. Mais les attaquants sont maladroits. Akwa manque sa reprise au second poteau (62e) avant de buter sur un Kalemba impérial qui dégage à bout portant son tir (70e). Entre temps, c’est encore LuaLua qui s’offre une occasion mais le joueur de Portsmouth dévisse sa frappe (64e). Les hommes de Claude Leroy auraient même pu l’emporter dans les arrêts de jeu sur un corner capté difficilement et en deux temps par le gardien angolais (94e).