Accueil Sport Sadmi claque la porte !

JS KABYLIE Lâché par les membres du directoire

Sadmi claque la porte !

9971

Hamid Sadmi a pris la décision de démissionner de son poste de président du directoire de la JS Kabylie avant-hier soir.

Ayant perdu la confiance des membres du directoire et du conseil de surveillance, Sadmi a, tout bonnement, décidé de se retirer. Critiqué et par le conseil de surveillances et par les supporters, qui ont d’ailleurs réclamé son retrait de la présidence, Sadmi a fini par céder, et claquer la porte. Cependant, il devait remettre toute la documentation hier en fin d’après-midi ou, au plus tard, aujourd’hui au conseil de surveillance que préside Zeghdoud Mohamed. C’est ce que nous a confirmé Me Meriem, chargé juridique à la JSK, joint par téléphone hier : «Effectivement, Sadmi a décidé de se retirer après tout ce qu’il a vécu. Je le redis une nouvelle fois : le projet avec les Italiens était sérieux et réalisable. Cependant, le PV signé le 8 octobre dernier pour la création d’une filiale, qui devait se charger de l’immobilier sur des terrains de la JSK, n’arrangeait personne. Je vous dirai même que Cavallo était prêt à donner des garanties au niveau de la banque pour verser l’argent pour la réalisation du projet. Malgré ça, certains membres du conseil de surveillance étaient contre ce projet. On préparera la documentation nécessaire concernant le club pour la remettre au conseil de surveillance aujourd’hui ou demain», a-t-il déclaré. En effet, le président du conseil de surveillance de la JSK, Mohamed Zeghdoud, a déclaré qu’il attend de rencontrer maître Meriem pour lui recevoir la documentation en question : «J’ai eu une discussion avec maître Meriem et il m’a informé qu’il apportera la démission de Sadmi et toute la documentation du club», a déclaré Zeghdoud.

Cherif Mellal, Zouaoui et Madjène pressentis pour lui succéder

Après la décision de Sadmi de se retirer de la présidence du club, plusieurs noms sont évoqués dans l’entourage de la JSK pour lui succéder. Le premier cité n’est autre Cherif Mellal. Ce dernier avait fait part, avant même l’installation de Sadmi à la tête du directoire, de sa disponibilité de présider aux destinées de la JSK. Sa condition était d’ouvrir le capital du club pour racheter la majorité des actions. Autrement dit, Cherif Mellal voulait devenir l’actionnaire majoritaire et, partant, le président de la SSPA- JSK. Même si Azlef a déclaré que l’ouverture du capital est une obligation, on ne sait pas encore si cela se fera dans des délais proches. Pour les deux autres candidats, à savoir Zouaoui et Madjène, ils se diraient prêts à aider la JSK. A rappeler qu’ils voulaient même acheter des actions le mois de juillet dernier. Quoi qu’il en soit, ils seraient toujours prêts à investir à la JSK et n’attendraient que d’éventuelles sollicitations de la part du conseil de surveillance pour succéder à Sadmi. Qui succédera au désormais ex-président de la JSK ? C’est ce qu’on saura dans les prochaines heures.
M. L.