Accueil Sport Un Français pour succéder à Bouzidi

JS KABYLIE - Alors que Mellal réaffirme sa détermination à nettoyer l’entourage

Un Français pour succéder à Bouzidi

12070

Selon une source fiable, le nouvel entraîneur de la JSK sera connu d’ici demain ou au plus tard après-demain. Selon la même source, le nouveau coach serait un Français.

Malgré notre insistance, notre source a catégoriquement refusé de donner de nom. Les responsables kabyles continuent donc leurs négociations en toute discrétion. Ils craindraient que des gens malintentionnés n’interfèrent dans leurs contacts avec le coach et les joueurs convoités. Ils ont ainsi décidé de ne dévoiler aucun nom avant la signature officielle des contrats. Le président Cherif Mellal veut par ailleurs prendre son temps et faire le bon choix, afin de ne pas revivre la même situation vécue avec l’ex-entraîneur Nouredine Saâdi qui a refusé de résilier son contrat après deux mois de travail seulement. Nous avons interrogé à ce sujet le président des Canaris, Cherif Mellal, qui a expliqué : «On a encore le temps et on ne veut pas faire le mauvais choix. On veut un coach qui connaisse le championnat algérien, ce qui l’aidera dans sa mission. On a annoncé plusieurs noms çà et là mais personne ne connaît les coachs qu’on a contactés. Le nouvel entraineur de la JSK sera connu dans les prochaines heures», a-t-il affirmé. Interrogé sur les rumeurs donnant le manager général du club Karim Doudane démissionnaire depuis avant-hier, Cherif Mellal a tenu à les démentir catégoriquement : «C’est vrai que Karim Doudène était un peu énervé après avoir appris que certaines personnes, mal intentionnées, ont voulu saboter le transfert des joueurs convoités par le club, il n’a néanmoins jamais songé à démissionner et il continue sa mission le plus normalement du monde», a-t-il assuré. En dépit des difficultés qu’il rencontre depuis qu’il a pris les rênes du club kabyle, le président Mellal se dit résolu à concrétiser son projet pour la JSK : «Malgré toutes les difficultés, je suis déterminé à faire le nettoyage dans l’entourage du club. Je suis venu avec un grand projet et je ferai tout pour le concrétiser», affirme-t-il. Le président Cherif Mellal dit par ailleurs ne pas vouloir se taire quant aux menaces que certains ont proférées contre des joueurs convoités par le club, dénonçant ce genre de comportement. Les trois joueurs du PAC Chahrour, Benkhelifa et Meziani auraient en effet été menacés pour ne pas signer à la JSK : «Je vais saisir la justice, car il est inadmissible que certaines personnes menacent des joueurs qu’on veut recruter à la JSK. Les services de sécurité ont les moyens de les identifier. Ils devront assumer leurs actes devant la justice», a-t-il affirmé.

Benkhelifa (PAC) et Souyed (RCA) premières recrues

La JSK a assuré ses deux premières recrues en ce meracto estival avec la signature du milieu de terrain du PAC, Karim Benkhelifa et du défenur axial du RC Arbâa Badredine Souyed. Les deux joueurs en question ont paraphé officiellement leurs contrats hier après-midi à Alger. Benkhelifa a signé un contrat d’une année sous forme de prêt alors que Souyed a paraphé un contrat de trois années. Par ailleurs, selon une source proche de la direction de la JSK, la piste du défenseur Islam Chahrour a été écartée par les responsables kabyles. Ces derniers ont finalement décidé de recruter un autre défenseur plus jeune. Les deux parties avaient pourtant tout conclu. Nous saurons dans les prochaines journées quel autre défenseur est convoité par le club. D’autre part, l’attaquant du PAC, Tayeb Meziani, donnera sa réponse définitive aux responsables de la JSK, demain vendredi. Le joueur aurait affirmé aux dirigeants de la JSK que s’il ne décrochait pas un contrat à l’étranger, il opterait pour le club kabyle. Pour rappel, le joueur a déjà tout conclu avec les responsables kabyles, il ne lui reste plus que la signature du contrat pour devenir Canari.

M. L.