Accueil Sport Gala en faveur des non-voyants et des handicapés

Gala en faveur des non-voyants et des handicapés

2022

A l’occasion de la journée mondiale des handicapés, l’association des non-voyants de Boghni a organisé un gala en faveur de ses adhérents. Plusieurs chanteurs ont répondu à l’appel de cœur des handicapés, pour venir honorer leurs obligations, en guise de geste humanitaire envers cette frange de la société.Ainsi, Ahcène n’Aït Zaïm, Ouahmed, Boussad Bechar, et Lekhal et d’autres encore, ont réussi à redonner de la joie aux dizaines des nonvoyants et d’autres handicapés, qui ont dansé, ri et chanté, durant 4 heures environ.Dans la matinée, une réception à en lieu, dans le but d’attirer l’attention des autorités locales à se pencher sur ces handicapés, selon le président et le vice-président de cette association.Pour M. Alouane, le vice-président, «les 1000 DA que reçoivent les handicapés est loin d’être suffisante pour subvenir aux besoins quotidiens. Les handicapés, ont besoin de travailler, car ils ont une volonté de fer.Selon lui toujours, l’unité de production EPIH (ex Onabros), est au ralenti, à cause du manque du production. Les contraintes administratives font que des projets sommeillent à tous les niveaux au lieu d’être financés pour tirer de la misère des dizaines de familles. Tout comme ce projet de production de balais, demandé par un non-voyant qui nécessité 7 millions de dinars, dans le cadre de l’APSI, qui ne veut pas voir le jour à cause de non-financement, et ayant stagné depuis 2000.Contre vents et marées, ladite association vit toujours grâce aux dons des âmes charitables. 175 couffins ont été distribués pendant le mois de carême.Pour M. Hamdane président de l’association, «il faut penser aux handicapés tout le long de l’année, pas seulement le 3 décembre ou le 14 mars, avant d’ajouter que depuis 1994, aucun handicapé n’a bénéficié d’autoconstruction, ou autre avantage social. Nous interpellons les autorités, du P/APC, au président de la République, de penser à nous, et nous sommes las des promesses non tenues. Les 2 responsables de l’association remercient les chanteurs qui ont accepté l’invitation, les commerçants et les industriels ainsi que M. Yahiaoui propriétaire de la salle de fête «Kahine» qu’il nous a prêté gratuitement.

Salem Amrane