Accueil Sport “Faire mieux au retour”

“Faire mieux au retour”

1421

La Dépêche de Kabylie : Comment analysez-vous le parcours de votre équipe après la fin de la phase-aller du championnat de Régionale I ?

ll AEK Boucherit : Notre bilan est positif à plus d’un titre avec cette 6e place au classement et 20 points dans notre escarcelle. Oui, il est positif dans la mesure où nous avons fait une mauvaise préparation d’avant-saison.

Récemment, vous avez fait appel à un nouveau coach, pourtant Hamici a fait un bon travail en clôturant même la phase-aller par une victoire devant Dar El Beïda. Un commentaire ?

ll Oui, Hamici est parti à sa propre demande en se justifiant par l’éloignement de sa famille et des problèmes personnels. Donc, l’actuel coach est avec nous pour continuer le travail déjà fait et pourquoi pas ? faire mieux.

Peut-on connaître l’objectif assigné à l’OA pour la phase-retour ?

ll Notre souci majeur demeure toujours le maintien en Régionale I, mais si les résultats suivent, nous ne cracherons pas sur une place au soleil.

En outre, nous nous sommes fixés comme autre objectif de bâtir une équipe conquérante pour la saison prochaine maintenant que nous disposons d’un sponsor officiel : Général emballage, lequel donc, prend tout en charge. J’en profite pour remercier Almag (Boukir) qui a fait de son mieux également.

Peut-on connaître aussi vos nouvelles recrues ?

ll Nous avons ramené H. Amaouche et Bennacer, vu leur grande expérience des terrains.

Leur venue ne pourra que nous apporter un plus.

Sur un autre volet, nous avons aussi récupérer nos blessés, tels que Begredj et Mebarakou.

Quels sont vos moyens financiers.

ll Je pense dire que ça va mieux, puisque même l’APC d’Akbou nous a déjà octroyé 350 millions et la dernière fois, elle nous a aussi voté 300 autres lors d’une énième délibération.

Un mot pour conclure ?

ll Je tiens à remercier tous ceux qui nous aident de près ou de loin, tout comme je lance un appel aux supporters pour qu’ils continuent à nous soutenir, car c’est l’OA qui en sera le grand vainqueur. J’en suis persuadé.

B. O.