Accueil Sport Les Kabyles à l’assaut des Pharaons

Les Kabyles à l’assaut des Pharaons

2952

Les Canaris du Djurdjura entameront ce soir la phase de poules de la Ligue des Champions d’Afrique en croisant le fer avec la formation égyptienne d’Al Ismaïlia à partir de 18h 30 (heure algérienne) pour le compte de la première journée du groupe B.

A pied d’œuvre depuis mercredi dernier en Egypte, les Kabyles qui ont reçu un accueil chaleureux de la part des responsables égyptiens dés leur arrivée au Caire et ont effectué jeudi matin une première séance d’entraînement d’une demi-heure dans l’annexe de l’hôtel Mercure, lieu d’hébergement de la délégation algérienne. Le staff technique de la JSK qui dispose d’un effectif de 20 joueurs devrait attendre la dernière séance effectuée dans la soirée d’hier sur le terrain principal d’Al Ismaïlia pour dégager l’équipe qui disputera la rencontre de ce soir. Une équipe qui sera amputée de son meneur de jeu Idris Ech Chergui, pas encore rétabli de sa blessure à la cheville contractée lors du stage de Casablanca. Une absence qui va certainement peser sur le rendement de l’équipe kabyle surtout dans ce genre de matchs où la JSK aura besoin d’un élément capable de garder le ballon au milieu de terrain. Mais cette absence ne devra pas pour autant diminuer de la valeur des autres joueurs, y compris les nouvelles recrues qui ont rejoint le club à l’intersaison à l’instar de Yalaoui et El Orfi tout les deux capables de jouer en milieu de terrain aux côtés des habitués, Douicher et Chérif El Ouazani. Concernant la défense, Alain Geiger qui va certainement opter pour la prudence, surtout en début du match, n’a pas encore tranché quant au nombre d’éléments qui auront à occuper ce compartiment. En effet, le staff technique de la JSK hésite encore entre le 3-5-2 et le 4-4-2, même si tout porte à croire que la JSK débutera le match avec trois défenseurs dans l’axe ( Belkalem, Rial et Coulibaly ) assistés de deux latéraux (Ziti et Oussalah). Une stratégie qui peut changer en fonction de l’évolution de la partie. En attaque, le coach Suisse va certainement reconduire la paire Aoudia – Hamiti, souvent décisive durant la phase éliminatoire de cette compétition continentale. En face, le club égyptien qui va aborder le match sans son meilleur élément, Hosni Abd Rabo, victime d’une grave blessure aux ligaments du genou, va certainement opter pour un jeu offensif, maillon fort de l’équipe, avec un certain Abougaricha, souvent décisif devant les bois. Un joueur que les Canaris doivent surveiller de près, car il peut changer l’issue d’un match à lui seul.

A. C.