Accueil Sport Un nul qui enfonce la JSK

Un nul qui enfonce la JSK

3496

Oussalah à terre, Belkalem dans désarois, la JSK gagnée par le doute

Les Canaris du Djurdjura ont raté à nouveau le coche à domicile en concédant le match nul ( 1 – 1) à leurs adversaires du CRB, hier après-midi sur leur terrain fétiche pour le compte de la mise à jour du calendrier de Ligue 1.

Le match d’hier, considéré pourtant comme l’un des classiques du championnat, n’a pas drainé la grande foule puisque les gradins du stade du 1er novembre ont affiché presque vide, une manière pour les supporters de la JSK de montrer leur mécontentement vis-à-vis de leur équipe qui n’emballe plus les foules ces derniers temps. C’est le cas de le dire pour le match d’hier ou les Canaris du Djurdjura n’ont pas vraiment convaincu surtout en première mi-temps ou les joueurs de la JSK donnaient l’impression de jouer la peur au ventre face à une équipe du CRB qui s’est présentée sur le terrain avec la ferme intention de repartir avec un résultat probant. Pourtant, la JSK a évolué avec un effectif à vocation offensive puisque Alain Geiger qui voulait coûte que coûte remporter les trois points a aligné trois joueurs en attaque à savoir Younes, Aoudia et Yahia Chérif. Mais encore une fois, les attaquants de la JSK qui ont certes monopolisé le ballon n’ont pas réussi à inquiéter le gardien du CRB Nassim Ousserir. Il a fallu d’ailleurs attendre la 42e minute de la première mi-temps pour voir la JSK se créer une occasion dangereuse alors que le CRB s’en est procuré au moins deux. La première à la 37’ lorsque Slimani qui se trouvait pourtant seul au deuxième poteau rate d’un cheveu la réception d’un joli centre de Aoued et la seconde par l’intermédiaire de Mammeri dont le tir passe à coté de la cage du gardien Kabyle. Une première mi-temps marquée par un jeu approximatif des deux cotés au grand dam des quelques supporters qui ont bravé le froid qui sévissait sur la ville des genêts. En seconde mi-temps les Canaris, secoués certainement par leur staff technique ont pris d’entrée leur adversaire à la gorge et réussirent à ouvrir la marque à la 46’ par le néo international Aoudia d’un joli heading suite à un centre parfait de Younes. Un but qui donna des ailes aux Kabyles qui ont maintenu leur pressing sur les Belcourtois mais sans pour autant parvenir à corser l’addition. Les nombreuses attaques menées par Yahia Chérif et Younes, comme ce fut le cas en première période ont toutes été annihilées par les défenseurs du CRB. Voyant son équipe dominée, le coach du CRB Gamondi, incorpora le jeune Harrouche qui a réussi à donner du rythme au jeu de son équipe et parvenir ainsi à concrétiser l’une de ses nombreuses occasions par le buteur Bourekba à la 70’et offrir au final un précieux point à son équipe alors que la JSK devra encore attendre pour renouer enfin avec ce déclic tant attendu en championnat.

Ali Chebli