Accueil Sport «À toute situation exceptionnelle, une solution exceptionnelle»

NOUREDDINE BOULEFAAT, président du directoire de la LFW de Bouira

«À toute situation exceptionnelle, une solution exceptionnelle»

113

Le président du directoire, Noureddine Boulefaat, revient dans cet entretien sur le déroulement de l’AG ordinaire de la ligue de football de Bouira, qui a eu lieu mardi dernier, et évoque la situation de la ligue et son devenir.

La Dépêche de Kabylie : L’AG ordinaire de la LFW de Bouira a failli ne pas avoir lieu, elle a été marquée par des couacs mais aussi par la sortie de l’ancien président de la ligue, Bakiri. Votre commentaire ?
Noureddine Boulefaat :
En effet, après un début tumultueux, l’AGO s’est déroulée dans de conditions ordinaires, même s’il y avait certains comportements dépassant l’entendement et tentatives de perturber l’AGO. Mais bon, malgré tout cela, je dirais qu’elle s’est déroulée le plus normalement du monde. L’ancien président de la LFW de Bouira, Noureddine Bakiri, invité pour défendre son bilan, s’est auto exclu. On lui avait donné l’opportunité de défendre son bilan mais il a refusé de le faire en absence des membres de son ex-bureau. Il faut souligner que nous avons été diligentés par la fédération algérienne de football, avec comme mission bien précise, porteur d’un document dont une copie a été déposée sur les bureaux de la DJS et wilaya de Bouira, conformément aux recommandations édictées par la FAF. Le document officiel précise bien la mission et le rôle du directoire que je préside et la mise sous tutelle de la FAF de la LFWB. Donc automatiquement, il n’y a plus de bureau de la LFWB.

Comment expliquez-vous le rejet par les membres de l’AG du bilan moral et de l’audit financier ?
Les membres de l’AG, composé de présidents de clubs et de cinq représentants des arbitres, ont rejeté en bloc le bilan moral et l’audit financier, compte tenu qu’il n’existe plus de courant entre ces derniers et le bureau de la LFWB. Sincèrement, il aurait pu sortir par la grande porte au début du conflit. Lorsqu’on ne veut plus de toi, il n’y a rien à faire. Officiellement, le poste de président de la ligue de football de la wilaya de Bouira est désormais vacant.

Que va-t-il se passer à présent ?
On poursuivra notre mission. Aujourd’hui (avant-hier ndlr), nous avons procédé à l’installation des commissions de candidature et de recours, il y avait quant même un mal entendu avec des membres de l’AG concernant la procédure. Certains voulaient anticiper les événements mais on ne peut piétiner les lois et les règlements en vigueur. Il faut savoir qu’entre le dépôt de candidature et le délai des recours auprès de la commission de recours, il faut au minimum un mois. Ajouter à cela, la fédération a pris la décision de renouveler les statuts, ils ont déjà terminé avec les ligues régionales, il ne reste que les ligues de wilaya, ce qui veut dire qu’on attendra ce qui ressortira des nouveaux statuts. Nous allons établir un compte rendu détaillé sur le déroulement de l’AGO au responsable de la FAF, nous allons aussi les informer sur le cas de la LFWB qui traverse une période délicate et spéciale. Il faut noter qu’à toute situation exceptionnelle, une solution exceptionnelle. Il faut trouver une solution en organisant une AG Extraordinaire élective pour terminer le cycle olympique 2016/2020. Le nouveau bureau gérera la ligue pendant cette période restante jusqu’à la fin de la saison, avant la tenue d’une AG Élective. L’essentiel c’est de remettre la ligue sur les rails.

Qu’attendez-vous du nouveau bureau ?
J’espère qu’il y aura des gens intègres et compétents qui feront partie du prochain bureau pour servir à bien le sport roi et permettre son développement au niveau local. Il faut souligner que c’est difficile, pour ne pas dire impossible, pour un club qui bénéficie d’une subvention dérisoire de gérer convenablement son équipe, entre vêtir les joueurs avec l’ensemble des catégories, les déplacements, la restauration… Sincèrement, je leur tire chapeau. Je les considère comme étant des militants du sport, ils méritent toute notre gratitude. Je leur ai promis de faire part de leurs tracas à la fédération pour les aider financièrement, compte tenue que le fond de wilaya et autres aides sont dérisoires. De toute les manières, on sera présents pour accompagner les deux commissions, celle de candidatures et de recours, les former et informer sur des détails administrativement parlant, jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau de la ligue.

Entretien réalisé par M’hena A.