Accueil Sport «Bien négocier les matchs restants»

DJAMEL RABTI, milieu de terrain du MO Béjaïa

«Bien négocier les matchs restants»

80

Accosté au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa, le milieu de terrain du MOB, Djamel Rabti, parle dans cet entretien du nul décroché à Saïda et de la suite du championnat.

La Dépêche de Kabylie : Après cinq défaites de suite en déplacement, vous avez imposé le nul au MCS chez lui. Un commentaire ?
Djamel Rabti :
C’est un soulagement total, après ce nul décroché à Saïda même si vu la physionomie du match, on pouvait revenir avec les trois points de la victoire sans que personne ne crie au scandale. Lors des précédents déplacements, on jouait bien et on s’est permis de créer des occasions de buts sans pour autant les concrétiser à cause du manque de concentration et l’excès de précipitation devant les bois adverses. Maintenant qu’on a mis fin à cette série de mauvais résultats, ce point va nous booster à l’avenir.

En parlant d’avenir, le MOB accuse un léger retard par rapport aux équipes du haut du tableau. Quelles sont ses chances de jouer l’accession ?
Vous savez, on a consommé le tiers du Championnat et il reste encore les deux autres qu’on doit bien négocier, tout en évitant au maximum les erreurs du passé. Le niveau du Championnat est tout juste moyen et il suffit de trois victoires de suite pour se retrouver au-devant du classement. À nous maintenant de saisir toutes les chances et de bien négocier les matchs restants, lors de cette phase aller, pour se hisser au sommet de la pyramide.

Un match difficile vous attend, samedi prochain, devant la JSMS. Comment l’abordez-vous ?
On n’a pas le droit à l’erreur à domicile où l’on doit faire le plein et gagner tous nos matchs. On doit penser à glaner d’autres points en déplacement pour terminer la première moitié du Championnat en beauté. Concernant le match de la JSMS, ça sera sûrement difficile pour les deux équipes mais on jouera pour la gagne et on essayera de fournir plus d’efforts pour atteindre notre objectif. J’espère seulement que notre public viendra en force pour nous soutenir, car on a besoin de lui durant cette période difficile.
Propos recueillis par Z. H.