Accueil Sport Billel Ouali prolonge son contrat

MO BÉJAÏA - Alors que la reprise a eu lieu avec 16 joueurs

Billel Ouali prolonge son contrat

36

Après quelques jours d’incertitude, le président du MOB Akli Adrar et le milieu de terrain Billel Ouali ont trouvé un terrain d’entente pour prolonger d’une autre année le contrat liant le joueur au club.

L’ex-joueur du NAHD est très content du dénouement de son problème et s’est dit disponible à défendre les couleurs du club béjaoui même en Ligue 2.

Sur un autre volet, la préparation se poursuit au stade de l’unité maghrébine de Béjaïa avec du biquotidien jusqu’à jeudi prochain, pour se reposer le vendredi et prendre la route de Zekri (Tizi-Ouzou) pour un stage d’une dizaine de jours sur les hauteurs de la wilaya pour travailler le volet physique.

Le centre de Zekri possède l’infrastructure nécessaire pour le bon déroulement et la réussite du stage. Concernant l’effectif, aucun nouveau joueur n’a encore signé mais des négociations avec trois joueurs se sont déroulées hier à Alger. Néanmoins, et jusqu’à hier après-midi, aucune information sur l’aboutissement ou non de ces négociations ne nous est parvenue.

Concernant le staff technique, les entraînements se déroulent sans entraineur des gardiens car les négociations avec Mourad Tairi n’ont pas abouti. La direction devra chercher un remplaçant à Halim Tifour qui a quitté le MOB à la fin de la saison écoulée.

Concernant l’assemblée des actionnaires que le président Adrar a convoquée pour dimanche passé, elle n’a pas eu lieu car il n’y a eu qu’un seul actionnaire présent, chose qui complique la tâche du président pour former son staff dirigeant.

Bouheniche menace de saisir la CRL

Le défenseur du MOB Bouheniche Ilyes n’a pas encore réglé sa situation avec le club des martyrs et n’a pas non plus repris les entraînements, bien qu’il soit toujours sous contrat.

Joint avant-hier, le joueur nous a résumé la situation : «Effectivement, j’ai déposé une mise en demeure au siège du club que le président a réceptionnée des mains d’un huissier de justice pour non payement de mes arriérés. Le délai fixé dans la mise en demeure est de 15 jours et prend fin aujourd’hui. Si le président ne me paye pas, je déposerai mon contrat à la CRL et je serai libre automatiquement avec payement des quatre mois que le club me doit».

À la question sur une probable solution à l’amiable, Bouheniche nous a assuré : «Le président Adrar ne veut rien céder et veut faire du chantage. Il veut que j’empoche une seule mensualité si non rien, alors que je lui ai proposé de diviser en deux les 4 mois, c’est-à-dire que j’étais prêt à continuer avec le MOB tout en cédant deux mois. Mais lui ne veut rien entendre. Puisque c’est comme ça, je vais donc attendre la fin du délai et j’irais directement à la CRL qui va trancher».
Z. H.