Accueil A la une Bouzidi, c’est fait !

MO BÉJAÏA - Il a signé hier un contrat d’une année

Bouzidi, c’est fait !

505

Le technicien Youcef Bouzidi est désormais le nouvel entraîneur du MOB, lui qui a signé hier après-midi un contrat d’une saison.

En effet, après un premier round de négociation samedi dernier à Alger, la direction du MOB à sa tête le nouveau président du club Akli, est parvenue hier à un accord définitif avec le coach Youcef Bouzidi, à l’issue d’une réunion tenue entre les deux parties dans la ville d’Aokas.

C’est ainsi que Bouzidi a accepté le challenge de driver le MOB en signant officiellement un contrat d’une année et succéder ainsi au Français Alain Michel avec lequel le MOB n’a pas réussi à sauver sa place en Ligue 1. C’est pour dire qu’après l’installation du nouveau président du Conseil d’administration de la SSPA/MOB, en l’occurrence Akli Adrar, les choses semblent avancer sur certains points et se compliquer dans d’autres au sein du club béjaoui.

Si la situation administrative est sur la bonne voie, le nouveau président ayant déjà dans la tête ses hommes de confiance avec lesquels il veut travailler au sein du conseil de gestion qu’il va installer officiellement dans les heures qui viennent, le problème de l’équipe n’est pas encore réglé même si le choix est fait et que les négociations avec l’entraîneur Youcef Bouzidi ont abouti avec la signature de ce dernier de son contrat comme nouvel entraîneur des Crabes jusqu’à la fin de la saison prochaine avec comme objectif le retour du MOB en Ligue 1 Mobilis, après avoir quitté l’élite à la fin de la saison passée après seulement une année de son accession.

Connu pour son tempérament de gagneur, Youcef Bouzidi qui a réussi ses nombreux passages chez le MOB, ainsi que les autres clubs qu’il avait coaché par la passé à l’image de la JSK et le NAHD, deux Sur un autre volet, le président Adrar n’a pas encore installé la commission de recrutement et il semblerait qu’il soit confronté à certaines difficultés pour convaincre des techniciens et connaisseurs du football national de Béjaïa de rejoindre le groupe et entamer le travail. Cette commission sera chapeautée par le nouvel entraîneur et il faut donc attendre l’installation d’un nouveau coach pour connaître la composante de cette commission de recrutement et établir la liste de joueurs à libérer et de ceux à recruter.

Concernant le staff technique, la direction a décidé d’installer Nassim Dehouche comme entraîneur adjoint, une manière de mieux sécuriser le club sur le volet technique.

Plusieurs joueurs dans l’expectative

Concernant la situation des joueurs, la majorité dit être dans l’expectative, surtout ceux qui sont encore sous contrat. Plusieurs éléments veulent changer d’air, notamment après la relégation du club en Ligue 2. Mais leur destin n’est pas entre leurs mains et ils doivent donc négocier avec la direction. Ceux qui veulent éviter les négociations ont l’intention de recourir à la CRL en déposant leurs contrats, afin d’avoir la lettre de libération et leur argent. C’est pour cela que la direction, à sa tête Akli Adrar, veut verser aux joueurs au moins une mensualité pour éviter au club les conséquences de la CRL et le risque d’un blocage dans le recrutement.

Chez les supporters, une certaine sérénité est revenue après l’installation d’Akli Adrar comme président, bien qu’une partie d’entre eux exige le départ de tous les anciens dirigeants. Le souhait de tout Mobiste est que le club soit mis sur rails, pour débuter l’opération de recrutement dans les meilleurs délais et entamer la préparation à temps afin d’être fin prêt pour le début du championnat, fixé au 16 août prochain.

Au rythme où vont les choses, on peut dire que le MOB est légèrement en retard concernant le volet recrutement et libération de certains joueurs, mais peut facilement débuter la préparation si les choses s’accélèrent dans les heures qui viennent.
Z. H.