Accueil A la une «Des clubs français m’ont touché, mais…»

REZKI HAMROUNE, attaquant de la JSK

«Des clubs français m’ont touché, mais…»

492

Se trouvant à Alger, l’attaquant de la JSK Rezki Hamroune poursuit sa préparation en solo en cette période de confinement. Joint par la Dépêche de Kabylie, avant-hier soir, le joueur parle dans cet entretien de plusieurs points, entre autres, ses contacts et les objectifs du club.

La Dépêche de Kabylie : Comment passez-vous vos journées en cette période de confinement qui coïncide avec le mois de Ramadhan ?
Rezki Hamroune : Je passe la majorité de mon temps à la maison et je ne sors qu’en cas de nécessité comme pour faire les achats ou pour m’entraîner.

La situation est difficileà gérer n’est-ce pas ?
Effectivement. Avec cette pandémie qui fait des victimes chaque jour, on n’a pas le choix que de suivre le confinement tout en souhaitant que cette situation change dans les plus brefs délais.

Sinon les entraînements se déroulent où en cette période de confinement ?
Je m’entraîne juste à côté de chez moi.

C’est très dur de s’entrainer en solo pendant plusieurs semaines et de garder la même détermination…
Oui c’est sûr car on souhaite retrouver l’entraînement collectif dans les plus brefs délais, mais comme cette pandémie persiste toujours, alors on gère la situation en attendant des jours meilleurs.

On croit savoir que des clubs français et autres vous ont contacté pour un probable recrutement. Le confirmez-vous ?
Oui j’ai eu quelques contacts mais avec cette pandémie de Coronavirus tout est interrompu. En cette période, tous les clubs du monde vivent une situation difficile.

Peut-on connaître les noms des clubs qui vous ont contacté ?
Je préfère garder les noms pour moi. Tout sera clair au moment opportun.

Vous êtes lié avec la JSK pour une autre saison. Allez-vous demander vos papiers en cas où vous recevrez une offre intéressante de l’étranger ?
Comme je vous l’ai déjà dit, tout sera clair au moment opportun. Je suis sous contrat avec la JSK et s’il y a quoi que ce soit je discuterai avec mes responsables. Cependant, actuellement je me concentre seulement sur mon travail pour prétendre à terminer la saison en beauté.

À huit journées de la fin de la saison, quelles sont les chances de votre équipe de jouer le titre ?
Il y a encore 24 points en jeu et tout reste possible lors de la suite du parcours. Certes on accuse quatre points sur le leader, le CRB, mais rien n’est encore joué. Le titre pourrait se jouer jusqu’à l’ultime journée de la saison. On défendra nos chances à fond et on fera tout pour réaliser les objectifs du club.

Pour cela vous serez contraints de récolter le maximum de points possible…
Tout à fait. On doit faire le plein chez nous à Tizi Ouzou et chercher des points ailleurs lors de nos déplacements. Nous sommes conscients de ce qui nous attend et on fera tout pour terminer la saison en beauté.

Ne craignez-vous pas que ce long arrêt du championnat stopper l’élan de votre club qui était sur une bonne lancée ?
Toutes les équipes se trouvent dans la même situation. Pour ce qui nous concerne, on cravachera encore et je reste optimiste pour terminer la saison sur une bonne note pour procurer de la joie à nos supporters.

On vous laisse le soin de conclure…
Je demande aux Algériens de respecter le confinement pour combattre cette pandémie de Coronavirus. Inchallah ce virus disparaîtra rapidement pour revenir à la vie normale.

Entretien réalisé par Mustapha Larfi