Accueil Sport «Donner une autre dimension à ma carrière»

FOOT FÉMININ - Ihabarchen Tiziri, milieu de terrain du FC Béjaïa

«Donner une autre dimension à ma carrière»

169

Ex-joueuse de l’évasion de Béjaïa, elle a opté cette saison pour le FC Béjaïa, un club qui évolue en Nationale 1. Il s’agit d’Ihabarchen Tiziri, qui a bien voulu répondre à nos questions et nous parler de ses ambitions avec sa nouvelle équipe.

La Dépêche de Kabylie : Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs ?
Ihabarchen Tiziri
: Je viens d’avoir 20 ans. J’ai commencé à jouer au football quand j’avais 9 ans, au sein de l’Evasion de Béjaïa. J’y suis restée douze ans. C’est dans ce club que j’ai été formée. Je portais le numéro 7.

De l’évasion au FC Béjaïa. Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?
Beaucoup de paramètres ont motivé mon choix. Parmi les plus importants figure l’avis des gens qui me disent que j’ai des capacités et que je devrais les développer, en optant pour un club de la Nationale 1. Cela me permettra de me faire un nom. Peut-être que j’aurais plus de chance pour aller loin dans le foot.

Quel était votre objectif en optant pour le FCB ?
Ce n’est pas par hasard que j’ai opté pour ce club. J’ai des ambitions et je me donnerai à fond avec cette équipe pour les atteindre. Donner un plus reste mon objectif principal. Aussi, je voudrais terminer le Championnat à une meilleure place et pourquoi pas sur le podium.

Ce sera une lourde responsabilité, n’est-ce pas ?
Je ne me serais pas engagée au FCB si je n’avais pas les capacités. J’espère, toutefois, être à la hauteur de la confiance placée en moi par la direction et le staff technique. En tout cas, je ferai de mon mieux pour ne pas décevoir et apporter ma pierre à l’édifice.

Mais le FC Béjaïa évolue en Nationale 1 et la saison passée, il avait terminé 9e…
C’est vrai, mais je pense que cette saison, on peut faire mieux car on a une équipe qui peut réaliser beaucoup de choses. Une chose est sûre, nous les joueuses mais aussi le staff technique ferons le maximum pour mener le FCB à bon port. Certes, ce ne sera pas facile dans un palier composé de clubs plus aguerris, mais je reste quand même optimiste pour la suite des événements.

Entretien réalisé par Rahib Medhouche