Accueil Sport Finie la préparation !

US Béni Douala

Finie la préparation !

77

À l’approche du match de la première journée du Championnat de la DNA, contre le WA Boufarik, la bande à Rezki Amrouche et Lamara Douicher a disputé, lundi après-midi, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, son dernier test amical. L’adversaire avait pour nom le RC Imazighen, pensionnaire de la Division pré-honneur de Tizi Ouzou. Une équipe drivée par Salah Ali Ahmed. En effet, les coéquipiers de Bouguettache ont tenu la dragée haute aux Ath Douala et il a fallu attendre les dernières minutes de la première période pour voir l’USBD trouver le chemin des filets par l’entremise de Daoudi d’une jolie tête. Après la pause citron, Rezki Amrouche opère plusieurs changements dans le onze.

Des remaniements qui ont apporté leurs fruits, avec deux autres réalisations par les rentrants Atamna et Mankoura. Les poulains de Salah Ali Ahmed ont essayé de réduire la marque mais sans succès devant une arrière- garde de l’USBD solide. Une large victoire, la première du genre, en matchs amicaux, qui permet aux joueurs de gagner en confiance et surtout d’entrevoir le match du WA Boufarik sous de bons auspices. Ainsi, les coéquipiers de Zaouache affûtent leurs armes à 72h du match contre les poulains de Hocine Yahi, qui les attendent de pied ferme. En ce qui concerne le coach Rezki Amrouche, il a désormais une idée sur l’équipe-type, qui débutera le Championnat ce samedi, et espère qu’elle sera à la hauteur de ses aspirations et de celles de la grande famille sportive de l’US Beni Douala.

Le staff technique de l’USBD aura, lui, trois autres séances de travail à chapeauter avant le match contre la coriace équipe du WA Boufarik, qui a toujours réussi aux Ath Douala. En tout cas, les camarades de Saou Mohamed Amine sont plus que jamais décidés à perpétuer la tradition et jouer les premiers rôles cette saison avec, cette fois-ci, une accession en Ligue deux.

Un objectif qui devient la priorité du club et qu’il est hors de question de rater, car le boss Dahmane Azem et les dirigeants affichent déjà leurs ambitions pour l’atteindre coûte que coûte. C’est la mobilisation générale et les joueurs sont plus que jamais animés d’une volonté de fer pour entamer la saison en force et surtout sans faute. Les camarades de Mehrez sont prêts pour cette première bataille et ne jurent que par la victoire. Les Boufarikois sont donc avertis.

M. B.