Accueil Sport «Gagner le Mondial 2022»

«Gagner le Mondial 2022»

ÉQUIPE NATIONALE - Djamel Belmadi annonce la couleur

51

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a réitéré son envie d’aller plus haut avec les Verts et ne veut surtout pas se fixer de limites.

Invité, mercredi soir, de l’émission «Talents d’Afrique» sur Canal+ Sport, le sélectionneur national Djamel Belmadi, récent champion d’Afrique 2019, voit grand et a toujours soif de trophées.

L’entraîneur algérien ne s’en cache pas, il est très ambitieux et ne se fixe aucune barrière. «C’est bien de préciser qu’il fallait d’abord se qualifier (pour le Mondial 2022), parce que c’est long, difficile, compliqué. Ne pas y aller serait pour nous un échec considérable… Ensuite, dès qu’on fera le travail et qu’on sera qualifiés, l’objectif sera de la gagner(…) l’objectif ce ne sera pas de participer, ce ne sera pas de faire juste du mieux que l’on peut, ce sera de tout donner et de croire en l’impossible.

De toute façon, les joueurs ont compris le truc, ils ne se fixent aucune limite», a assuré Djamel Belmadi, tout en arborant un large sourire. En effet, force est de constater que Djamel Belmadi est un sélectionneur ambitieux. «C’est très important pour moi de rester invincibles, ça veut dire qu’on est en progression, qu’on est une équipe redoutée. La réalité du football aujourd’hui c’est le pragmatisme, ce n’est pas juste avoir un jeu de qualité (…) on peut devenir la meilleure équipe algérienne de tous les temps», avait-il déclaré en décembre dernier en conférence de presse.

«Quand je dis on va en Égypte pour gagner la Coupe d’Afrique, à partir du moment où on l’a dit, dès que la conférence de presse est terminée, on enchaîne directement sur le travail et on ne lâche plus rien. On dit des choses, puis on bosse pour réaliser ce qu’on a raconté. Donc, ça sera dans le même truc», explique le sélectionneur algérien. Ce dernier sait d’ailleurs parfaitement que tout triomphe passe par un énorme travail et une remise en question constante.

«Depuis, nous avons remporté les deux premiers matchs lors des qualifications de la CAN 2021. On reste dans la dynamique de la CAN 2019, mais on a les pieds sur terre. Il faut rester concentré, sinon c’est de nouveau l’échec assuré. Nous ne sommes pas dans l’idée de prolonger l’euphorie. Je suis là pour envoyer ce message. C’est avec du travail que l’on a gagné la CAN. On est donc revenus rapidement à l’essentiel : le travail», argumente Djamel Belmadi.
A. C.