Accueil Sport «Il y a trop de manipulation»

AKLI ADRAR, président du conseil de gestion du MOB

«Il y a trop de manipulation»

64

Voulant donner certains éclaircissements par rapport à la situation du club, le président du Conseil de gestion du MOB, Akli Adrar, s’est exprimé sur le site MOBejaia.net. A une question relative à son statut actuel, l’enfant de Baccaro a répondu : «Pour l’intérêt du MOB et sa survie, je continuerai à gérer ses affaires courantes. Par amour au club, je n’ai pas le droit de le laisser, car je dois négocier avec les joueurs. Actuellement, je suis à Alger pour régler le problème de la subvention du MJS.

Ceux qui demandent le départ de tous les actionnaires veulent nuire au MOB. On n’a pas le droit d’abandonner le club en ces moments et on doit réunir les meilleures conditions pour le remettre sur pied. Celui qui veut venir le prendre est le bienvenu. Les joueurs ne sont pas payés depuis 4 mois et la majorité se prépare à déposer les contrats, au niveau de la CRL. Il doit bien y avoir un président pour défendre les intérêts du club.

En tant que signataire au MOB, je ferai tout pour préparer le terrain, en attendant des jours meilleurs.» Concernant l’insistance des supporters pour leur départ, Adrar ajoutera : «Au MOB, il y a trop de manipulation et les supporters sont trop divisés. Moi, j’ai la conscience tranquille et j’ai fait de mon mieux pour sauver le MOB mais, Allah Ghaleb ! J’ai été trahi lors du dernier match. J’ai beaucoup aidé le club, au niveau de la Ligue et je le referai encore autant de fois qu’il le faudra, mais je n’accepterais jamais d’être insulté. Je suis venu au MOB pour le servir et non me servir, car je ne manque de rien.

A ceux qui prétendent qu’un boucher n’est pas à la hauteur pour gérer le MOB, je veux dire que c’est un métier que j’ai hérité de mes parents et qu’il est noble.» Adrar finira par lancer un appel aux supporters pour «s’unir et dépasser les divergences, afin d’entourer ce club des conditions nécessaires pour bien démarrer le Championnat. Je veux leur dire que ce que fait le DJS, actuellement, est contre les intérêts du MOBN.

Ce dernier ne veut que la paix sociale. Nos supporters doivent savoir qu’au rythme où vont les choses, le MOB risque de jouer l’année prochaine avec les U21, vu que beaucoup de joueurs veulent partir et saisir la CRL. Donc, on aura encore plus de dettes avec une probable interdiction de recruter. Pour cela, je les appelle au calme et à la sagesse pour, au moins, remettre le club sur les rails et démarrer le Championnat».

Z.H.