Accueil Sport «Il y avait de la place pour une victoire»

HUBERT VELUD, entraîneur de la JSK

«Il y avait de la place pour une victoire»

105

Lors du point de presse qu’il a animé à l’issue de la partie ayant opposé son équipe aux gars de Bordj Bou Arréridj, Hubert Velud a parlé de plusieurs points. D’emblée, il a estimé que ses poulains ont raté une victoire certaine. «Il y avait de la place pour une victoire au cours de ce match qu’on a bien maîtrisé surtout pendant les 30 premières minutes, où on a réussi à ouvrir la marque. Il y avait beaucoup de pressing, on a beaucoup embêté nos adversaires et on ne les a pas laissés développer leur jeu. On a senti que c’est une équipe qui se base sur la conservation du ballon.

On les a bien gênés durant tout le match. C’est vrai que c’est bête d’encaisser une égalisation juste avant la mi-temps, mais c’est comme ça. Durant les 10 dernières minutes de la première mi-temps, on a beaucoup reculé, on n’a pas fait ce qu’on avait fait en début de match. On a trop subi. Mais ce qui est fait est fait», a déclaré le coach de la JSK. En dépit du fait qu’il ait regretté que son équipe ait raté la victoire, Hubert Velud a estimé que ce nul est un résultat positif : «En 2e mi-temps, bien maîtrisée aussi, avec de belles occasions, on pouvait mettre un 2e but facilement.

Mais bon, c’est un petit regret. C’est un bon résultat quand même contre une équipe composée de quelques joueurs que j’ai croisés par le passé avec une ossature assez solide. C’est un bon point mais cela possède un petit goût d’inachevé parce qu’on pouvait prendre les trois points.»

«Je suis satisfait du rendement des remplaçants»

Malgré les nombreuses absences enregistrées lors de ce match, le rendement des remplaçants était satisfaisant. Le coach des Jaune et Vert n’a d’ailleurs pas caché sa grande satisfaction. «Cinq à 6 joueurs importants n’étaient pas là. Mais mon effectif a prouvé qu’on pouvait compter sur tout le monde. C’est ça, le plus important. Dans l’état d’esprit, dans l’aspect tactique aussi, on a vu des jeunes rentrer qui n’ont jamais joué en Division 1. Il y avait Loucif et El Orfi, dont c’est le premier match.

Deux à trois jeunes qui prennent part à leur premier match en D 1 avec un bon résultat. C’est la principale satisfaction du jour», a affirmé l’entraîneur de la JSK. Le milieu de terrain Malik Raïah a fourni une belle prestation face au CABBA. Une prestation qui n’est pas passé inaperçue pour son coach, qui l’a d’ailleurs encensé : «Malik revient de loin, on le sait. Il a compris aussi certaines choses, notamment quand il était dans une position tactique. Ce n’était pas évident pour lui de faire un tel gros match.»

Et de poursuivre concernant le jeune Loucif : «Ce sont presque des nouvelles recrues. Alors que Raïah revient de loin, Loucif, lui, revient de très loin, du pôle Nord. Il vient du fond de la 6e division. Donc, il fallait lui donner le temps pour s’habituer. Cela fait 5 mois qu’il est au club. Il a beaucoup travaillé avec les espoirs. Il faut souligner le travail qui se fait au niveau des jeunes équipes et des espoirs. Lui, on le découvre presque. C’est quelqu’un qui a fait une entrée assez surprenante et qui a continué à travailler. Il a des qualités, mais il ne faut pas lui demander tout aujourd’hui.» Pour ce qui est du but refusé à Banouh, il a indiqué : «Je ne comprends pas la décision de l’arbitre.»

M. L.