Accueil Sport La défaite de trop !

MO BÉJAÏA - Battu à nouveau par l’OM Arzew (2 - 1)

La défaite de trop !

203

Les joueurs du MO Béjaïa sont revenus bredouilles de leur déplacement à Arzew en concédant une autre défaite sur le score de 2 buts à 1 face à l’OMA. Malgré l’ouverture du score des Béjaouis par l’intermédiaire de Boukbouka (6’), les joueurs de l’OMA ont égalisé à la 42e minute avant de marquer le second but à la 62e minute. Malgré la bonne volonté des joueurs qui s’est affichée sur le terrain avec une multitude d’occasions ratées, le déclic en déplacement ne s’est pas concrétisé et le MOB retourne à la case de départ, surtout à quelques jours du grand derby béjaoui tant attendu.

Ce faux pas risque de déstabiliser le groupe qui se sent de plus en plus esseulé avec l’absence des dirigeants lors des entraînements et les promesses non tenues par le président concernant les arriérés des joueurs. La famille mobiste doit serrer les coudes et conjuguer tous les efforts pour l’intérêt du club afin de redresser la barre et dissiper la pression et le doute qui commence à prendre place sur le bateau MOB. Concernant le futur entraîneur, le président Adrar n’a pas pu convaincre les techniciens contactés et le dernier en date est Latreche Abdelkrim qui a donné son accord de principe. Signalons qu’en ouverture du match des seniors, les jeunes espoirs du MOB (la réserve) sont revenus d’Arzew avec une belle victoire sur le score de 3 à 2, chose qui a réconforté le staff technique des U21 composé du duo Melizou – Djouder.

Après une quatrième défaite de suite en déplacement, les supporters ne comprennent plus ce qui arrive au MOB après les assurances du président Adrar au début de saison de former une équipe compétitive capable de jouer l’accession. Malgré les bons signes lors de la préparation d’intersaison avec des victoires lors des matchs amicaux, l’évolution du rendement n’a pas suivi lors du championnat, où les camarades du capitaine Bouledieb gagnent difficilement à domicile et cumulent des défaites en déplacement. Le départ de Bouzidi et le manque d’argent est le facteur qui a accéléré le malaise au sein du club des martyrs au point où presqu’un mois après la séparation avec Bouzidi, le président Adrar n’a pas encore recruté d’entraîneur et le groupe est coaché par Kamel Adrar, adjoint de Bouzidi et dont les limités ont été confirmées lors des derniers matchs.

Lors d’un passé tout récent, les entraîneurs de renommée nationale se bousculent au portillon du MOB pour entrainer l’équipe et plusieurs CV ont été proposés alors que maintenant, tous les techniciens contactés ont refusé gentiment. Une question reste posée : qu’est-ce qui a changé depuis quelques années au MOB ? La défaite d’hier est la goutte qui a fait déborder le vase et c’est pour cela que la majorité des supporters demandent le départ d’Akli Adrar s’il n’est pas en mesure de gérer le club et de recruter rapidement un entraîneur capable de redresser la barre avant qu’il ne soit trop tard.

Z. H.