Accueil Sport La dernière ligne droite !

MO Béjaïa - La reprise fixée pour aujourd’hui

La dernière ligne droite !

94

Les camarades de Mehdi Kadri, qui ont eu droit à trois jours de repos à l’occasion de la fête de l’Aïd, reprendront le travail aujourd’hui.

Après un peu plus d’un mois de travail intense entamé à Béjaïa pendant une dizaine de jours, suivi d’un stage d’une semaine à Zekri (Tizi-Ouzou) et clôturé par un stage de treize jours, en Tunisie, les camarades de Mehdi Kadri, qui ont eu droit à trois jours de repos à l’occasion des fêtes de l’Aïd, reprendront le travail aujourd’hui. Ils entameront la dernière phase de préparation consacrée au volet précompétitif.

Le stage d’Aïn Draham, couronné par cinq matchs amicaux, a été très bénéfique. Les conditions de travail étaient réunies, ce qui a permis au staff technique d’appliquer son plan de travail à la lettre. Le climat au sein du groupe était favorable, malgré la présence de pas moins de 13 nouveaux joueurs qui se sont rapidement adaptés au groupe. Les camarades de Bouledieb se sont donnés à fond tout le long de cette préparation pour taper dans l’œil du coach et gagner une place dans l’effectif, qui débutera le Championnat le 24 août prochain, à El Khroub.

A noter que lors de la première journée, les Crabes affronteront l’ASK locale à partir de 20h. La reprise d’aujourd’hui sera le début du cycle précompétitif afin de régler les derniers détails et combler les lacunes constatées, lors du dernier stage et des matchs amicaux. Le coach Bouzidi, qui souhaite jouer un match amical, ce week-end ou au début de la semaine prochaine, a instruit le manager général, Nassim Dehouche, de lui dénicher un club de la région. Cela lui permettra d’avoir une idée précise sur les aptitudes de ses poulains et de prendre une décision finale sur la liste des joueurs à convoquer pour le premier match du Championnat de la Ligue 2.

Sur le volet administratif, les 13 nouveaux joueurs ne sont pas encore qualifiés suite au refus de la Ligue de délivrer de nouvelles licences aux clubs endettés et le MOB en fait partie. En effet, pas moins de trois de ses joueurs ont eu gain de cause dans le litige qui les opposait à leur club. Il s’agit de Boulemdais, Bouheniche et Dahar. En dehors des frais d’engagement (250 millions) qui ont été payés par le président Adrar, les dettes de la CRL et les sanctions de la saison écoulée n’ont pas encore été réglés, ce qui mettra le MOB dans une situation délicate pour débuter le Championnat surtout si rien n’est fait dans les heures qui viennent.

Dans cette optique, le président du club a déclaré : «Je ne peux plus continuer à travailler dans ces conditions. Je me sens très esseulé et personne ne m’aide dans mes tâches, malgré mes appels. Ni les actionnaires ni les autorités locales ne répondent à mes doléances. J’ai tout fait pour démarrer le club et le résultat est palpable. Je ne peux plus régler le problème de la CRL et les sanctions de la saison écoulée. C’est pour cela que je lance un énième appel aux actionnaires et aux autorités locales afin de se pencher sérieusement sur la situation du MOB. Je vous l’avoue, si rien n’est fait dans les heures qui viennent, je quitte la présidence du club.»

Sur un autre volet, nous avons appris que le conflit qui existe entre le président du CSA, Arab Bennai, et le président du MOB, Adrar, a rejailli, ces derniers jours, suite à la décision du président du club amateur de ne transférer vers la société que 60 % des subventions allouées. Les 40 % restants seront réservés à la gestion des jeunes catégories. Une décision qui n’a pas plu à Adrar, qui souhaite bénéficier d’un peu plus d’argent.
Z. H.