Accueil Sport La JSMB droit vers le purgatoire !

Elle a concédé avant-hier sa troisième défaite à domicile face à l’OM (1 - 2)

La JSMB droit vers le purgatoire !

87

La JSM Béjaïa a concédé, avant-hier, pour le compte de la 11e journée de ligue 2, sa sixième défaite de la saison et la troisième sur ses terres, face au leader du championnat, l’O Médéa, par 2 buts à 1. Les Vert et Rouge de la Soummam ont laissé filer, au total, treize points au stade de l’UMA depuis le début de la saison et les amoureux du club ont toutes les raisons du monde de s’inquiéter pour l’avenir de leur équipe qui se dirige droit vers la DNA. Pourtant, rien ne prédisait une défaite samedi dernier, tant les hommes de l’entraîneur Moes Bouakaz avaient bien entamé la partie contre l’OM, pied au plancher, avec ce but libérateur inscrit par le revenant défenseur axial Maamar Youcef d’une tête splendide (26’).

Hélas, même les changements opérés durant ce match par le staff technique, avec, notamment, le retour du duo de l’axe, Meddour – Youcef, ainsi que Zenasni, Niati et autres Alloui. Les Béjaouis ont ensuite manqué d’efficacité devant les bois adverses, ce qui leur a été encore une fois fatal. Cette fougue, qui faisait la force du groupe la saison dernière, a manqué devant un adversaire qui en voulait. Les visiteurs ont réussi, tranquillement mais sûrement, à renverser la vapeur (45’ et 67’) pour rentrer avec trois précieux points qui leur ont permis de conforter désormais leur place de leader incontesté de la ligue 2 Mobilis, avec 25 points au compteur.

Les Vert et Rouge de la Soummam n’ont fait que compliquer davantage leur situation, stagnant à la dernière loge du classement en compagnie de l’USMH, avec 6 maigres unités chacun. Commentant le résultat de la rencontre, l’entraîneur en chef béjaoui, Moes Bouakaz, a déclaré : «C’est un résultat qui n’arrange guère nos affaires. Nous misions beaucoup sur les points de ce match pour respirer. La preuve est que nous avons bien entamé les débats et même réussi à ouvrir la marque. Hélas, le but de l’égalisation de l’adversaire est venu au mauvais moment et fait que mon équipe a perdu le contrôle de la situation pendant tout le reste du match. L’OM était plus entreprenant en seconde mi-temps et a triomphé au final. Il va falloir réagir vite pour pouvoir redresser la situation».

B Ouari