Accueil A la une La Ligue 1 passera à 18 clubs

FAF - Le nouveau système de compétition adopté hier

La Ligue 1 passera à 18 clubs

359

à l’issue de l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération algérienne de football (FAF) qui s’est tenue hier matin, au CTN de Sidi- Moussa, les membres de l’AG ont adopté à l’unanimité la proposition de la FAF d’augmenter le nombre d’équipes en Championnat de Ligue 1 de 16 à 18 clubs. A cet effet, à partir de la saison prochaine, le Championnat de la Ligue 1 sera composé de 18 équipes, alors que le Championnat de la Ligue 2 ne sera plus professionnel et sera composé de deux groupes de 16 équipes.

Concernant les modalités d’accession et de rétrogradation, les membres de l’AG ont voté pour la rétrogradation de deux clubs de l’élite et l’accession de quatre clubs de la Ligue 2 pour parvenir à une Ligue 1 de 18 clubs. Cette adoption rentre dans le cadre d’une réforme globale de la pyramide du football algérien avec aussi la suppression du 4e palier, actuellement géré par Ligue inter-régions de football(LIRF). Au pied de la pyramide, on retrouve le palier de la régionale, subdivisée en deux sections : la Régionale 1 et la Régionale 2.

Chacune comprend des groupes de 16 clubs, alors qu’au niveau de la wilaya, il est prévu un seul groupe Honneur pendant que le palier Pré-Honneur reste assujetti au nombre des équipes engagées. «La nouvelle pyramide du football aura pour objectif de sauver le professionnalisme en réduisant le nombre de clubs professionnels », avait indiqué le président de la FAF Kheireddine Zetchi lors de sa dernière sortie médiatique. « Le principe est la création d’une seule Ligue professionnelle à 18 clubs, et une Ligue 2 amateur à deux groupes pour la saison 2020-2021.

La division inter-régions va également disparaitre. Il y aura également l’instauration d’un championnat d’élite pour les jeunes », a-t-il expliqué. De plus, la FAF compte instaurer le fair-play financier comme il est d’usage dans les différents championnats européens. « Le Fair-play financier sera instauré avec un rôle déterminant de la direction nationale de contrôle de gestion (DNCG). Notre objectif est de créer des locomotives du football algérien à qui nous voulons donner le maximum de moyens. Revenant à un modèle qui a fait ses preuves ailleurs, pourquoi pas chez nous ? », a également fait savoir le premier responsable de l’instance fédérale.

A. C.